Menu

Société Publié

Etats-Unis : Les crimes antimusulmans ont diminué pour la 2ème année consécutive

Temps de lecture: 1'
Manifestation de solidarité aux musulmans suite aux propos islamophobes du républicain Donald Trump, en décembre 2015 à New York. / Ph. Cem Ozdel – Anadolu Agency

Pour la première fois en quatre ans, les crimes motivés par la haine ont légèrement diminué aux Etats-Unis en 2018, selon les statistiques annuelles du FBI publiées mardi 12 novembre et relayées par Voice of America.

«Les données de l’année 2018 du FBI sur les crimes motivés par la haine confirment ce que nous savons déjà : les communautés continuent de faire face à la haine en Amérique et la violence s’aggrave», a cependant déclaré Maya Berry, directrice exécutive de l’Arab American Institute.

Le rapport du FBI indique que les crimes de haine antimusulmans ont diminué pour la deuxième année consécutive, passant de 273 en 2017 à 188 l’année dernière. Les attaques contre la communauté américano-musulmane avaient augmenté chaque année entre 2014 et 2016, en réaction aux attaques terroristes aux Etats-Unis et en Europe.

«Il y a quelques années, les musulmans ont été confrontés à une augmentation des crimes de haine en raison de stéréotypes sur le terrorisme et de stéréotypes négatifs entretenus en politique et dans la culture sociale», a déclaré Brian Levin, directeur exécutif du Centre pour l’étude de la haine et de l’extrémisme au sein de la California State University de San Bernardino.

Le FBI définit un crime de haine comme une infraction pénale motivée par un parti pris contre l’appartenance ethnique, la religion, un handicap, l’orientation sexuelle, le sexe ou l’identité de genre.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate