Menu

Terrorisme Publié

Belgique : Un djihadiste marocain atteint du VIH refuse d'être renvoyé au Maroc

Temps de lecture: 1'
Photo d'illustration. / Ph. Ashraf Amra/apaimages/SIPA

Un combattant marocain en Syrie, ayant vécu toute sa vie à Molenbeek (région Bruxelles-Capitale), s’est opposé à son renvoi vers le Maroc. Il se dit infecté par le VIH et estime que le Maroc ne peut pas lui prodiguer les soins nécessaires, indique ce lundi le quotidien belge néerlandophone, Het Nieuwsblad, cité par Le Soir.

L’homme avait été emprisonné en Belgique en 2014 puis condamné à quatre ans de prison lors du procès de Khalid Zerkani, dirigeant d’une filière d’envoi de djihadistes en Syrie.

Le combattant marocain était un ami d’Abdelhamid Abaaoud, considéré comme le cerveau des attentats de Paris en 2015. Il a combattu aux côtés du groupe terroriste «Etat islamique».

Une fois sa peine purgée, il a été envoyé il y a quelques mois au centre fermé de Vottem (Liège), en vue de son renvoi vers le Maroc, auquel l’homme s’est opposé car il «redoute des actes de tortures».

Il dit également avoir été infecté par le VIH et avoir potentiellement le sida. Il «redoute ainsi de ne pas bénéficier des soins nécessaires au Maroc», poursuit le journal.

Sa demande a été rejetée par le Conseil du contentieux des étrangers. Le Soir dit pour l’heure ignorer si le Marocain interjettera appel auprès du Conseil d’Etat.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate