Menu

Politique Publié

Les Etats-Unis offrent 5M$ pour des informations sur un ex-membre du Polisario

Temps de lecture: 1'
Abou Walid al-Sahraoui / DR

Le département d'Etat américain a annoncé vendredi 4 octobre une offre de récompense pouvant aller jusqu'à 5 millions de dollars pour des informations permettant d'identifier ou de localiser Adnan Abou Walid al-Sahraoui, un ancien membre du Polisario, devenu chef de l’Organisation Etat islamique dans le Grand Sahara, rapporte la MAP. La même nouvelle a été également cité quelques heures auparavant par l’agence officielle de presse du Koweït.

Abou Walid a «proclamé pour la première fois l’allégeance de son groupe à Daesh en mai 2015», indique le Programme Rewards for Justice du département d'Etat. En mai 2016, il menaçait dans un enregistrement audio de s’en prendre aux intérêts du Maroc et aux casques bleus de la MINURSO.

Son groupe est basé principalement le long de la frontière entre le Mali et le Niger. Sous la direction d’Abou Walid, l’OEIGS a revendiqué plusieurs attaques terroristes dont notamment celle du 4 octobre 2017 visant une patrouille conjointe Américano-Nigérienne dans la région de Tongo Tongo au Niger, près de la frontière malienne, entraînant la mort de quatre soldats américains et de quatre militaires nigériens.

Le 16 mai 2018, le Département d’État américain avait inscrit Abou Walid sur sa liste noire. Le 9 août de la même année, les Nations unies emboîtaient le pas aux Américains.

Cette annonce de récompense apporte davantage d'arguments au Maroc pour pointer la connexion entre le Polisario et les groupes terroristes. Un fait que même des médias du Front ne cachent plus comme en témoigne l’article de Futuro Sahara publié en octobre 2017 consacré à la fuite des sahraouis vers les entités jihadistes opérant au Sahel.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com