Menu

Transports   Publié

Tanger Med : Comment préparer le retour des vacances ?

Pour nombre de Marocains résidant à l’étranger (MRE), les vacances au soleil se terminent au pays d’origine et l’heure est aux préparatifs du retour au pays d’accueil. Cette période est marquée par un important trafic au niveau des voies portuaires du nord du Maroc et surtout à Tanger Med.

Temps de lecture: 3'
Photo d'illustration / Ph. DR.

La campagne Marhaba s’étend jusqu’au 15 septembre, pour accompagner les MRE dans leur traversée sur le chemin du retour au pays d’accueil, en coordination avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Cette période se distingue par le trafic le plus élevé de l’année, particulièrement au niveau du port de Tanger Med. Rien que sur les entrées au début du mois courant, ce port a compté 61 197 passagers durant le week-end du 3 au 4 août, ce qui donne une idée sur l’afflux des sorties en fin de saison estivale qui a été ponctuée de périodes de fêtes cette année.

A cet effet, le dispositif de la phase retour est d’ores et déjà déployé par les autorités portuaires, qui invitent les voyageurs à prendre de l’avance dans l’organisation de leur rentrée afin d’éviter les contraintes des longues files d’attente et des embouteillages. Ainsi, il est recommandé de consulter les prévisions de trafic disponibles sur le site web et l’application mobile.

«La nouvelle version sur site web propose une navigation en trois langues (français, arabe, anglais), en plus du numéro vert (08 01 00 50 60 à partir du Maroc) et de la radio Tanger Med qui sont opérationnels, permettant d’informer en permanence les passagers sur les prévisions de trafic, les horaires de départs et d’arrivées des bateaux ainsi que d’autres informations utiles», nous explique Kamal Lakhmas, directeur du port Tanger Med Passagers.

A titre d’information, il souligne que le port Tanger Med est connecté aux ports d’Algesiras, de Motril, de Barcelone, de Gênes, Savone et Sète. «Le plan de flotte escomptée pour 2019 est de 12 navires avec un navire de renfort en période de pic sur la ligne Tanger Med – Algesiras avec une capacité de près de 43 000 passagers et de 10 000 voitures par jour», nous explique le directeur.

Un retour plus étalé pour éviter le rush des derniers jours

Les autorités portuaires recommandent d’éviter autant que possible les périodes de forte affluence, à savoir la période du 28 au 31 août. «Nous constatons le démarrage de la phase de retour dès la fin de la fête de l’aïd, avec un flux significatif traité quotidiennement à Tanger Med depuis quelques jours déjà», nous explique Kamal Lakhmas. C’est pourquoi, il est recommandé aux MRE d’«organiser leur retour dès maintenant, vu la période de forte affluence signalée dans le planning de Tanger Med», souligne-t-il.

Afin d’éviter tout contretemps, les services administratifs portuaires à Tanger Med préconisent aussi de confirmer leurs billets à l’avance et de se renseigner continuellement sur la situation du trafic en temps réel grâce aux outils de communication disponibles pour cela, en consultant notamment les pages officielles du port sur les réseaux sociaux, le site internet, ou encore l'application mobile dédiée.

Par ailleurs, le décalage de l’Aïd Al-Adha cette année a quelque peu permis un étalage des retours sur une plus longue période et donc une réduction de la pression sur les derniers week-ends du mois d'août, même si certains voyageurs aiment profiter de cette période pour passer plus de temps avec leurs proches. «Nous constatons que la phase retour a démarré en effet juste après l’Aïd et qu’elle continuera jusqu’à la fin du mois, en fonction des reprises scolaires en Europe», nous confirme Kamal Lakhmas.

Depuis le début de l’opération Marhaba et jusqu’au 5 août, 567 932 passagers et 159 110 voitures ont regagné le Maroc via le port de Tanger Med, suggérant ainsi un nombre aussi conséquent des retours pour lesquels Tanger Med explique avoir mis en place un dispositif d’amélioration du confort des passagers, notamment en optimisant le temps de leur transit.

A cet effet, la fluidité de la circulation a été améliorée par la construction d’un pont en guise de séparation physique des flux de véhicules de passagers et des marchandises. Par ailleurs, huit nouveaux blocs sanitaires se sont ajoutés à ceux déjà mis en place dans les zones d’enregistrement et de pré-embarquement, de même que le renforcement des points de restauration, des services d’assistance aux personnes aux besoins spécifiques ou encore des aires de jeux pour enfants, parallèlement à la mobilisation des moyens humains pour accompagner ce processus.

Article modifié le 2019.08.23 à 12h33

Soyez le premier à donner votre avis...