Menu

Société Publié

Espagne : Les autorités enquêtent sur la mort du Marocain Marouane Abouobaida

Temps de lecture: 1'
Une manifestation de l'ONG espagnole «CIEs NO» devant le centre de détention des étrangers (CIE) de Valence. / Ph. EFE

Une enquête a été ouverte en Espagne sur le suicide, le 15 juillet, du Marocain Marouane Abouobaida, âgé de 23 ans, dans le Centre de détention des étrangers (CIE) de Zapadores, à Valence.

Selon l’agence EFE, citant des sources de ce centre, l'enquête a été ouverte d'office et est coordonnée par le Commissariat général aux étrangers et aux frontières depuis le 16 juillet, après avoir appris le décès du détenu.

En outre, le Médiateur en Espagne a reçu des plaintes concernant le même problème, y compris celle de la plateforme CIEs No, dont l'admission au traitement a récemment été signalée.

Selon CIEs No, «la version officielle indique que ce jeune Marocain s'est suicidé dans la cellule d'isolement où il était détenu après une bagarre avec d'autres détenus et que rien n'a pu être fait pour l'empêcher de se suicider». Cependant, ajoute le collectif, le défunt a dicté à un collègue une lettre que le directeur de la CIE aurait reçue une heure avant la mort. Un document dans lequel le Marocain «expliquait certaines des conséquences de l'agression».

Pour CIEs No, il n’y a pas eu une quelconque réaction de la part de la direction de la CIE suite à cette correspondance.

La décision du Médiateur en Espagne évoque notamment l'obligation de mener une enquête exhaustive incluant les témoignages des détenus. CIEs No s’en est félicité, tout en réitérant sa demande de fermeture de tous les CIEs qui servent de prison à «toute personne dont le seul crime a été de tenter de trouver des conditions de vie décentes».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com