Menu

Société Publié

Migration : L’Etat belge maintient sa décision d’enfermer les familles

Temps de lecture: 1'
Centre d'enfermement de migrants 127 bis à Bruxelles / Ph. DR.

Alors que le Conseil d’Etat a suspendu l’arrêté initié par Theo Francken, ex-secrétaire d’Etat à l’Asile et à la migration, permettant l’enferment des enfants au centre 127 bis de Steenokkerzeel, cette levée risque de ne plus durer longtemps, a rapporté lundi l’agence de presse Belga. Celle-ci indique que «l’arrêt du mois d’avril était une décision urgente».

En effet, la justice a invoqué en avril dernier le bruit de l’aéroport de Bruxelles, mitoyen au centre d’enfermement. Cependant, des travaux d’isolation sonore ont été effectués sur l’extension du lieu, en attendant de travailler sur la réduction du bruit auquel les enfants seraient exposés dehors. Ceci signifie que le centre pourrait recueillir des familles, mineurs compris, à rebours des associations de défense des droits des migrants qui appellent l’Etat à revenir sur cette décision.

Selon Belga, un avis plus clément permettrait ainsi le maintien de la détention, le Conseil d’Etat devant rendre un avis sur le fond pour déterminer si la localisation au bord des pistes peut être acceptée, au cas où l’Etat justifie des protections sonores suffisantes.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com