Menu

Religion Publié

Taoufiq s’oppose à mettre les ressources financières du Waqf pour aider les pèlerins démunis

Temps de lecture: 1'
DR

Le ministre des Affaires islamiques estime nulle et non avenue la proposition de mettre une partie des ressources financières du Waqf à la disposition des Marocains démunis souhaitant accomplir le Hajj. «Ce serait contraire à la charia qui insiste sur la capacité» du musulman à effectuer le 5e pilier de l’islam, a précisé Ahmed Taoufiq cet après-midi à la Chambre des représentants en réponse à une question du groupe PAM.  

Le ministre a par ailleurs défendu le prix que doit débourser le Marocain pour se rendre à la Mecque et Médine. Il a ainsi affirmé, preuves à l’appui, que la facture «n’a augmenté que d'environ 3.300 dirhams par rapport à l’année précédente». Une hausse qu’il a attribuée aux opérateurs en Arabie saoudite et l’appréciation du riyal par rapport au dirhams. «Le Maroc n’est ni le pays le plus cher ni le moins cher», a-t-il expliqué.

Taoufiq s’est également fait l’avocat des qualités des services offerts aux pèlerins marocains. Et d’inviter les députés à «ne pas entrer dans ces comparaisons», en réaction aux interventions de parlementaires ayant critiqué les prestations des opérateurs publics et privés marocains par rapport à celles dont bénéficient d’autres nationalités ou les MRE.

Cette année, le Hajj coûte plus de 50.000 dirhams. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com