Menu

Politique Publié

Etudiants grévistes : Doukkali n'exclut pas une session de rattrapage

Temps de lecture: 1'
Des étudiants en médecine en grève au Maroc. / Ph. DR

Le ministre de la Santé, Anas Doukkali n'a pas exclu qu'une session de rattrapage puisse être organisée prochainement pour les étudiants en médecine et en médecine dentaire, ayant boycotté les examens ce lundi 10 juin.

«Nous avons évalué ce boycott et nous allons prendre les mesures qui en découlent», a affirmé le ministre de la Santé, dans une déclaration sur Le360, au terme de la première journée des examens.

Anas Doukkali a, en outre, souligné que le dialogue avec les étudiants grévistes «reste ouvert» avec, pourquoi pas, et si les parties tombent d'accord, «une session de rattrapage». Il a rappelé que 14 points du cahier revendicatif présenté par les étudiants ont été résolus par les ministères de l'Education nationale et de la Santé.

Au sujet des deux questions restées en suspens (examen du résidanat et celui sur la sixième année de médecine dentaire), les deux départements, assure-t-il, ont formulé des propositions. «Il y a eu des engagements forts pour ces deux points, notamment concernant les rattrapages et l’accord avec l’Ordre national des médecins dentistes pour que ces derniers puissent ouvrir leurs cabinet et recevoir en stage les étudiants de la sixième année. Quant au concours de résidanat, «nous nous sommes dits qu’il faut réfléchir pour parvenir à une approche où aucun Marocain ne sera exclu», a-t-il insisté.

«Notre pays a besoin de tripler les ressources humaines dans la santé et particulièrement les médecins et donc nous devons accélérer le rythme de formation et l’ouvrir aux différents acteurs», conclut Anas Doukkali.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com