Menu

Sport Publié

Paris : Le président de la CAF entendu pour une affaire de corruption

Temps de lecture: 1'
Ahmad Ahmad, président de la CAF / Ph. DR.

Selon la Fédération internationale de football (FIFA), le président de la Fédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad, a été interpellé ce jeudi à Paris, alors qu’il a pris part au congrès électif de la FIFA à l’issue duquel Gianni Infantino a été reconduit dans ses fonctions de président. Ahmad Ahmad est «interrogé par les autorités françaises» au sujet d’une rupture unilatérale de contrat avec Puma, a révélé Jeune Afrique.

Le site du journal Le Monde rapporte que la FIFA «prend note des évènements présumés concernant M. Ahmad, qui est interrogé par les autorités françaises» pour des «allégations liées à son mandat de président de la CAF». Elle demande ainsi «aux autorités françaises toute information» qui pourrait intéresser son «comité d’éthique».

La même source rappelle qu’en mai denier, ce dernier a été saisi par le secrétaire général de la CAF, Amr Fahmy, désormais limogé, sur «des soupçons de corruption et de harcèlement sexuel à l’encontre de M. Ahmad».

Le président de la CAF aurait notamment forcé la fédération à «acheter des vêtements de sport en passant par une société française plutôt que directement auprès des fabricants, et à des prix gonflés».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com