Menu

Breve

Al Hoceima : Des enseignants convoqués après le remplacement du drapeau marocain

Publié
Image d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

Deux enseignants et le directeur d'une école primaire de la province d'Al Hoceima, dans le nord-est du Maroc, comparaîtront dans les prochains jours devant le procureur pour un incident survenu dans l’établissement lorsque des élèves ont retiré le drapeau national de son mât pour le remplacer par un drapeau blanc.

Des sources des autorités locales ont expliqué à l’agence espagnole EFE, qui rapporte l’information, que les événements se sont déroulés le 17 mai dans une école de la commune rurale d'Issaguen, lorsque six étudiants (âgés de 8 à 11 ans) ont changé le drapeau du pays ornant l’école par un autre blanc.

La bannière blanche est restée sur le mât pendant quatre jours, jusqu'à ce que la gendarmerie royale de la région en soit informée. Ses membres ont ouvert une enquête le 20 mai et interrogé les six enfants en présence de leurs parents avant de les relâcher le soir même.

Par la suite, les gendarmes ont convoqué les deux enseignants et le directeur de l'école et les ont interrogés avant que ces derniers comparaissent, la semaine prochaine, devant le procureur du roi.

Une source policière a déclaré à EFE que les autorités leur reprochent de ne pas avoir dénoncé «ce crime». Le directeur de l’école avait placé le mât au centre de la cour pour éviter que les événements ne se reproduisent.

EFE rappelle que le code pénal marocain puni, dans ses articles 267-1 à 267-4, quiconque porte atteinte notamment au drapeau du royaume. Une peine de prison allant de six mois à cinq ans et une amende allant jusqu'à 100 000 dirhams sont notamment prévues.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/