Menu

Société Publié

Facebook va durcir les règles de ses Live, après les attaques terroristes de Christchurch

Temps de lecture: 1'
Image d'illustration. / DR

Deux mois après qu’un suprémaciste blanc a ouvert le feu sur des fidèles musulmans dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, diffusant en direct son attaque terroriste sur Facebook, le réseau social a annoncé l’imposition de règles strictes sur les live que permet son interface.

Selon CNN Business, ces nouvelles règles seront mises en application dès ce mercredi 15 mai et les utilisateurs qui les enfreignent seront bannis de Facebook pour une période de 30 jours, a ajouté le média. Les contrevenants seront également interdits d’acheter des annonces sur la plate-forme.

Ces règles vont de pair avec la politique de Facebook visant à limiter la propagande terroriste. La nouvelle politique de Facebook sur les diffusions de vidéos en direct intervient alors que la première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern et le président français, Emmanuel Macron devraient lancer ce mercredi, «l’appel de Christchurch», une initiative visant à lutter contre l'extrémisme en ligne. Celle-ci est un accord non contraignant.

«Je me suis entretenu directement avec Mark Zuckerberg à deux reprises et nous entretenons une bonne communication avec Facebook», a déclaré Jacinda Ardern à CNN lundi. «La dernière fois que je lui ai parlé il y a quelques jours, il a apporté le soutien de Facebook à cet appel à l'action», a-t-elle ajouté.

Pour mémoire, Facebook avait supprimé 1,5 million d’exemplaires de la vidéo des deux attaques terroristes perpétrées en Nouvelle Zélande. Des séquences tirées du live du terroriste australien. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com