Menu

Histoire Publié

De Tétouan à Tombouctou, la curieuse aventure du marchand marocain Abdeslam Shabeeny

Abdeslam Shabeeny est un marchand marocain ayant passé la plus grande partie de sa vie à errer en Afrique et au Moyen-Orient. Son récit était au cœur d'un livre qui a attiré les lecteurs britanniques en 1820.

Temps de lecture: 3'
Illustration d'une caravane se dirigeant vers Tombouctou. / Ph. DR

Il est l'un des rares voyageurs marocains à avoir documenté ses voyages en Afrique et en Europe. Originaire de Tétouan, ville située le long de la vallée de Martil, Haj Abdeslam Shabeeny était un marchand qui parcourait le Mali, l'Egypte et l'Arabie saoudite avant de s'embarquer pour l'Allemagne, puis l'Angleterre.

Ses aventures et ses descriptions ont été regroupées dans un récit intitulé «An Account of Timbuctoo and Housa, territories in the interior of Africa» (1820). Le contenu du livre a été communiqué oralement par Shabeeny à James G. Jackson, un marchand étranger installé à Mogador. Il contenait également «des lettres décrivant les voyages à travers la Barbarie occidentale et méridionale, ainsi que des fragments, des notes et des anecdotes de J.G Jackson».

Le récit de Shabeeny mentionne ses années de jeune voyageur. Son récit est «rempli d'extraits sur la vie et l'époque d'un marchand de caravane, musulman et nord-africain - qui faisait partie de l'économie mondiale marchande qui comprenait le Moyen-Orient, l'Afrique du Nord et de l'Ouest et l'Europe», rapporte la plate-forme d'histoire Dianabuja.

De Tombouctou à Housa

En effet, Abdeslam Shabeeny a quitté Tétouan à l’âge de 14 ans pour accompagner son père en Afrique de l’Ouest. Il s'est rendu à Tombouctou au Mali, où il est resté «trois ans» avant de «se rendre à Housa (Hausa au Nigeria)», rappelle-t-on dans «The London Literary Gazette and Journal of Belles Lettres, Arts, Sciences, etc., numéro 154- 206» @(Henry Colburn, 1820), un compte rendu du récit du voyageur marocain.

Après être resté à Housa pendant «deux ans», Abdeslam Shabeeny est retourné à Tombouctou, où il a résidé sept ans» avant de retourner à Tétouan, a ajouté le magazine littéraire britannique, soulignant que le voyage du Maroc au Mali de ce marchand aurait été effectué en 1787.

À Tétouan, à l'âge de vingt-sept ans, Shabeeny décide de s'embarquer pour une autre aventure, cette fois en direction de l'Est. Il quitte ainsi le nord du Maroc en tant que «pèlerin et marchand, avec une caravane pour l'Egypte, La Mecque et Médine (Arabie Saoudite)», a écrit le journaliste de la London Literary Gazette.

Des marchands musulmans à Tombouctou. / IllustrationDes marchands musulmans à Tombouctou. / Illustration

De retour à Tétouan, Shabeeny «s’est établi en tant que marchand». Installé confortablement dans sa ville natale, il fonda un foyer avec sa femme et eurent des enfants. Mais la fièvre des voyages et de l'aventure ne tarda pas à le reprendre.

Capturé en Belgique et libéré par les Britanniques

Dans son récit, Shabeeny a mentionné son voyage en Allemagne. Il était parti avec trois amis à Hambourg «afin d'acheter du lin et d'autres marchandises indispensables à son commerce». Mais une fois en Allemagne, les choses prendront une tournure différente, selon le même livre qui rapporte que Shabeeny a été «retenu à Ostende (Flandre-Occidentale, ndlr) pendant quarante-sept jours».

«À son retour de Hambourg à bord d'un navire anglais, il a été capturé et emmené à Ostende (Belgique) par un autre navire anglais», a expliqué le magazine britannique. Le marchand marocain et ses amis ont ensuite été emmenés en Angleterre, à Douvres (Sud-Est de l'Angleterre).

Mais grâce à l’intervention du consul britannique John Peters en Belgique, les ravisseurs des trois marocains sont sommés de les ramener sains et saufs au Maroc. «Le capitaine anglais les conduit alors à Gibraltar avec leurs biens ; c'était en décembre 1789», a ajouté la même source.

Les aventures de Shabeeny, parfois effrayantes, ont été racontées de manière approfondie dans son compte rendu qui a attiré les lecteurs britanniques souhaitant en savoir plus sur l’Afrique par l’intermédiaire de marchands musulmans. Dans son récit, Abdeslam Shabeeny était étonné des paysages qu’il a vus lors de ses voyages en Afrique et en Europe. Ainsi, il est resté fasciné par l'immense forêt qui bordait Tombouctou, au grand Nil en Égypte, aux très grands arbres en Angleterre et aux vêtements des hommes et des femmes au Mali et au Nigéria.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com