Menu

Politique Publié

Sahara : La démonstration de force de l’Istiqlal irrite le Front Polisario

Temps de lecture: 1'
Le Parti de l’Istiqlal a organisé samedi un meeting monstre à Laâyoune, présidé par son secrétaire général, Nizar Baraka. / Ph. Facebook

Samedi, le Parti de l’Istiqlal a organisé un meeting monstre à Laâyoune, présidé par son secrétaire général, Nizar Baraka. Une rencontre du comité central qui a rassemblé près de 50 000 personnes selon les chiffres annoncés par les dirigeants du parti de la Balance.

Le discours prononcé par Nizar Baraka, tenu sis la grande place d’El Mechouar, a été suivi d’un concert musical de plusieurs chanteurs, dont la star marocaine Dounia Batma. Celle-ci l’avait déjà annoncé sur son compte Instagram, avec notamment le logo du parti de la Balance.

La démonstration de force, signée Hamdi Ould Rachid, président de la commune de Laâyoune et homme fort du comité exécutif du parti ayant fourni un soutien logistique et organisationnel conséquent à cet événement, intervient moins de deux mois après un meeting similaire organisé par le RNI à Dakhla.

Mais contrairement à la rencontre du parti d’Aziz Akhannouch, le meeting monstre du parti de Nizar Baraka a fait sortir le Front Polisario de ses gonds. Dimanche, le média pro-Polisario Futuro Sahara a dénoncé le «caractère provocateur» de ce meeting tout comme «la langue de bois du communiqué du Polisario».

En effet, le front séparatiste a dénoncé l’événement, le qualifiant de «tentatives pour perpétuer la réalité de l’occupation» du Sahara. Il a souligné que «l’État marocain ne ménage aucun effort, utilisant les moyens de répression (…) et recourant aux boutiques politiques pour peaufiner l’image du régime et cacher les faits sur le peuple marocain».

«Dans ce contexte, nous dénonçons fermement la tentative de l’un des partis marocains de faire passer des discours politiques consacrés à l’expansion et à la poursuite de l’invasion et du pillage des richesses. Il est interdit à quiconque (…) d’organiser des festivals ou des symposiums avant de déterminer le statut final du territoire.»

Le Front Polisario

Le mouvement de Brahim Ghali saisit également cette occasion pour inciter les séparatistes de l’intérieur à «intensifier la lutte et faire échouer les plans» du Maroc.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com