Menu

Politique Publié

Le Sahara, le Venezuela et l'Iran au cœur des discussions entre Bourita et Pompeo

En marge de sa participation à la réunion ministérielle de la Coalition internationale contre Daech, Nasser Bourita a rencontré mercredi Michael Pompeo pour discuter de plusieurs sujets dont le Sahara et l’Iran. Mais le chef de la diplomatie marocaine, qui a également eu un dîner avec David Hale, n'a pas rencontré John Bolton.

Temps de lecture: 2'
Le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita et le secrétaire d'Etat américain Michael R. Pompeo, le 6 février 2019 à Washington. / Ph. MAECI

En marge de la réunion ministérielle de la Coalition internationale contre l’organisation terroriste «Etat islamique», le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita a rencontré mercredi le secrétaire d’Etat américain Michael R. Pompeo.

Dans une déclaration publiée sur le site du département d’Etat américain, Robert Palladino, porte-parole adjoint de ce département, a indiqué que les deux responsables ont réaffirmé le partenariat stratégique de longue date entre les États-Unis et le Maroc et ont discuté des possibilités d’élargir la coopération sur les questions régionales.

«Le secrétaire d’Etat a salué la participation constructive du Maroc aux pourparlers avec l’Envoyé personnel des Nations unies pour le Sahara occidental et a remercié le Maroc pour ses efforts résolus dans la lutte contre l’influence nuisible de l’Iran dans la région», poursuit la déclaration.

Lors de cette rencontre, à laquelle a pris part l’ambassadeur du Maroc à Washington, Lalla Joumala Alaoui, Michael Pompeo a également remercié le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale du «soutien du Maroc au président par intérim du Venezuela, Juan Guiadó».

Nasser Bourita n’a pas rencontré John Bolton

«Les deux responsables ont également discuté de la prochaine conférence ministérielle sur la promotion de l’avenir de la paix et de la sécurité au Moyen-Orient, et ont souligné que ce serait une étape importante dans la mise en place d’un cadre de sécurité renforcé», conclut la déclaration.

A Washington, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale n’a pas rencontré John Bolton. Une réunion que plusieurs médias au Maroc ont pourtant annoncée avant même le départ du chef de la diplomatie marocaine aux Etats-Unis pour prendre part à la réunion, du mercredi 6 février, de la Coalition internationale contre Daech.

«Sur l’agenda, il n’y avait pas de rendez-vous avec Bolton», explique brièvement une source diplomatique en réponse à une question de Yabiladi.

Dans la capitale américaine, Bourita s’est également entretenu, le mardi 5 février lors d’un dîner d'affaire, avec David Hale, que certains surnomment «Monsieur Sahara» au sein de l’administration de Donald Trump, avant sa rencontre du mercredi avec Michael Pompeo.

Mais en principe, les deux hommes se rencontreront probablement les 13 et 14 février à Varsovie, à l’occasion de la réunion anti-Iran co-présidée par les Etats-Unis et la Pologne.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com