Menu

Sport Publié

Football : Les supporters marocains victimes de l'insécurité des derbys Nord-Africains

Partis supporter leurs idoles en tenue rouge, les fans du Wydad Casablancais (WAC) n’ont pas eu le temps de comprendre ce qui leur arrivait à la fin du match. A la sortie du stade de Radés où le WAC et l’Espérance de Tunis se sont disputés, ce 12 novembre, la finale retour de la Ligue des champions d'Afrique de football, les supporters de l’équipe Casaouie ont été agressés par la police tunisienne à coup de matraque et de gaz lacrymogène. L’incident n’est pas une première. D’autres agressions «footballistiques» ont marqué plusieurs matchs en Afrique du nord, spécialement lorsqu’ils impliquent des clubs locaux.

Temps de lecture: 3'
DR

Que ce soit sur le sol tunisien, algérien, égyptien, ou encore soudanais, les incidents à la sortie des stades sont légion. Supporters entre eux, supporters et police, ou même supporters contre joueurs, les configurations varient, mais le scandale reste entier. La sécurité des supporters étrangers venus applaudir (ou pleurer) leur équipe incombant au pays d’accueil, il est légitime de se demander le pourquoi de tels dépassements.

Crise Egypte-Algérie

Nous nous rappelons de la crise diplomatique qui a failli ternir à jamais les rapports entre l’Egypte et l’Algérie en 2009. La cause ? Le foot. Mais les conséquences ont largement dépassé la frontière du sport. A son arrivée au Caire pour le match aller (du 14 novembre 2009) pour les qualifications pour la coupe du monde de football de 2010, le bus transportant les joueurs de l’équipe nationale algérienne a été copieusement caillassé par des jeunes égyptiens, ainsi que quelques supporters des Fennecs (l’équipe algérienne). Bilan : Trois joueurs blessés et des supporters blessés. L’après-match n’a pas été exempt de violences entre supporters des Fennecs et ceux des Pharaons. En riposte, en Algérie, des entreprises égyptiennes ont été saccagées, voire incendiées dès le lendemain. Quelques jours plus tard, le match retour tenu à Khartoum, capitale du soudan, la riposte des supporters algériens ne s’est pas faite attendre. Le 19 novembre après le match, les bus des supporters égyptiens ont été la cible de jets de pierres faisant au moins trois blessés d’après les témoins égyptiens. Les relations entre l’Algérie et l’Egypte en ont été altérées, manifestations et violences devant  l’ambassade d’Algérie en Egypte, ambassadeurs convoqués et déclarations officielles.

Bousculades et protestations

Le 3 octobre 2010, c’est au tour des supporters de l’Esperance de Tunis de s’en prendre à ceux d’Al Ahly Football Club (Égypte), lors de la demi-finale de la champions league d’Afrique. Les affrontements ont fait plusieurs blessés chez les supporters, et onze du côté des policiers.
Quelques mois plus tard, c’est au tour de l’équipe tunisienne le Club Africain de subir les hostilités des supporters égyptiens. Les fans de Zamalek avaient envahi le terrain, en avril 2011 suite à l’annulation d’un but pour hors-jeu. L’arbitre Mohamed Benouza, algérien, n’a pas échappé à la colère du public cairote non plus. Les forces de l’ordre étaient, fort heureusement, rapidement intervenues. Fort d’une première expérience en 2009, le gouvernement égyptien a vite fait de présenter ses excuses à la Tunisie et l’Algérie pour ce dérapage, neutralisant toute éventuelle nouvelle crise. Un mois auparavant, fin mars dernier, une bousculade lors de la vente de billets pour la rencontre Maroc-Algérie a fait près de 50 blessés au stade du 19 Mai 56 à Annaba.

Les violences à la fin des matchs ou encore lors des bousculades devant les billetteries sont monnaie courante en Afrique du Nord. Le Maroc n’y est pas étranger, certes, lorsqu’il s’agit de matchs maroco-marocains. Mais à ce jour, aucun incident majeur n’a été signalé lors de la réception d’un club étranger ou d’une équipe nationale adverse, même lorsque le Maroc reçoit l’équipe algérienne.

A quoi sont dus ces débordements ? Une mauvaise gestion de la sécurité dans les stades ? Des supporters, peut être même parmi les policiers, plus déchainés qu’il n’en faudrait ? Ce qui est sûr, c’est qu’à ce niveau, des efforts doivent être fournis dans l’immédiat afin d’éviter le pire.
En attendant, les autorités marocaines, notamment le ministre de la jeunesse et des sports, Moncef Belkhayat, ainsi que l’ambassadeur du Maroc en Tunisie, ont mis la pression à la Tunisie qui promet l’ouverture immédiate d’une enquête afin de mettre la lumière sur les circonstances de l’agression des supporters Wydadis à Radés. 

Dégâts collatéraux

Le vol AT 537 de la Royale Air Maroc (RAM) a été retardé pendant près de 3h à l’aéroport Tunis Carthage. En effet, le 13 novembre, onze des passagers de ce vol étaient venus voir le match Wydad face à l’Espérance de Tunis, mais ils ont tous été interpellés par la police tunisienne à leur arrivée à l’aéroport pour les fins de l’enquête menée pour définir les circonstances de l’agression policière sur les supporters wydadis. 

Un étranger= un hôte=respect
Auteur : zsahara
Date : le 15 novembre 2011 à 12h16
les policiers ou agents à maintenir l'ordre n'ont pas bien compris leur révolution et ont oublié le sens de l'hospitalité et d'appartenance au Maghreb.
, en s'attaquant à des hôtes.
Les européens n'ont pas agi de la sorte avec les immigrés illégaux tunisiens,
Nos frères que nous avons soutenu de tout coeur.
J'ai vu un drapeau qui flotte rapidement et que je n'arrive pas à le revoir et savoir...?
Widad et l'autre
Auteur : Agrou
Date : le 15 novembre 2011 à 11h48

La police Tunisienne execute les ordres ni plus ni moins .
Les ordres sont donnés il y a plus de 15 jours pour nuire aux relations Maroco -Tunisienne .Vous avez tout compris .
Ce sont nos voisins qui sont les mieux placés pour planifier ce genre d'incidents .
Ce qui reste à faire pour le Maroc :c'est justement de réagir avec prudence et demandez l'aide internationale pour faire toute la lumière sur ce qui réelment passé .
La police Tunisièenne execute les ordres !
Vous allez voir et entendre ce que vous n'avez jamais entendu . Ce ne sont pas les supporters qui sont visés ;ce sont les deux peuples frères qui sont visés .Il ne faut pas être aveugle pour comprendre .Il faut placer les actes dans leur vrais place en tenant compte de : temps ;évenement précedents ;évenement prochains ;les lieux ;les gagnants ;les perdants ;l'age des acteurs ;les problèmes internes et externes de chaque capitale et en fin qui en profite de cette situation ( Widad ?Espérance ?supporters ?Police ? :toutes les réponses logiques sont Non ;Non .Non;Non ) .Est ce que c'est clair maintenant ? Vive le Maroc et vive le Roi
Je souhaite juste qu'on régle problème sans rancune
Auteur : berhoc
Date : le 15 novembre 2011 à 10h23
Je sais tout cela et nos marocains sont très chers pour nous. Mais on ne veut pas que cela dégénère. je n'ai pas ignoré le côté humain mais nous ne voulons pas que cela soit comme entre l'Egypte et l'Algérie.
J'ai vu les photos et les vidéos. Mais exactement comme a dit mohamedia, on ne veut pas se faire jusitice.
Dernière modification le 15/11/2011 10:24
supporters marocains agresses
Auteur : mohamedia
Date : le 15 novembre 2011 à 08h35
ça ne sert à rien de se faire justice la CAF doit prendre ses responsabilité si agression il y a l'equipe tunisienne doit etre suspendue de tout coupe africaine il n'y a que ce moyen pour calmer ces pseudos supporters
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com