Menu

Société Publié

Etudiants étrangers en France : Les présidents d’université demandent de suspendre la hausse des frais

Temps de lecture: 1'
Un amphithéâtre à Nanterre, en mai 2018. / Ph. Gérard Julien (AFP)

Après l’Association nationale des écoles supérieures d’art, Le Mans Université, Paris III et Montpellier, entre autres, ce sont désormais les présidents d’université qui réclament la suspension de la hausse des frais pour les étudiants extra-communautaires, indique Franceinfo.

«La France a besoin des étudiants internationaux qui contribuent à son développement et à son rayonnement dans le monde», revendique dans un communiqué publié lundi 10 décembre la Conférence des présidents d’université (CPU).

L’exécutif français a annoncé en novembre qu’il allait revoir à la hausse les frais de scolarité dans les universités pour les jeunes extra-européens, tout en affirmant vouloir attirer davantage d’étudiants internationaux en améliorant la politique des visas et en offrant davantage de bourses.

Si les présidents d’université estiment que le plan du gouvernement «propose des mesures positives et attendues», ils déclarent toutefois que «l’augmentation générale des droits d’inscription annoncée ne constitue pas une réponse adaptée, car elle porte en elle le risque important d’exclure des étudiants et des doctorants que nous accueillons aujourd’hui». Regrettant une absence de concertation, son conseil d’administration «demande que l’entrée en vigueur des dispositions en cause soit suspendue».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com