Société Publié

Barcelone : Le plan contre l’islamophobie sur la bonne voie

Temps de lecture: 1'
Jusqu’à présent, 55 séances de formation sur la discrimination et l’islamophobie ont été organisées au profit de 1 474 fonctionnaires barcelonais. / Ph. Manu Fernandez/AP/SIPA

Le plan municipal de la ville de Barcelone dédié à la lutte contre l’islamophobie a permis de réduire les risques de discours haineux suite aux attentats de Catalogne du 17 août dernier, a indiqué hier la municipalité de Barcelone, relayée par l’agence EFE.

Un constat qui ressort du bilan des dix-huit premiers mois de cette mesure, lancée en janvier 2017 par le gouvernement catalan, pour «améliorer la cohésion sociale et le vivre-ensemble à travers une approche des droits humains et une perspective interculturelle».

Ainsi, l’infographie #NoComparteixoRumors («Ne diffusez pas de rumeurs»), une action communicative initiée en septembre dernier pour contrer l’augmentation des messages discriminants partagés sur les réseaux sociaux, est l’un des éléments ayant participé à la réduction des risques de discours haineux.

Ce plan municipal, opérationnel jusqu’en juin 2019, ambitionne de «visibiliser l’islamophobie comme une forme de discrimination, et de contrecarrer la généralisation de stéréotypes négatifs sur l’islam et les personnes de confession musulmane», précise la municipalité.

Il s’agit également de normaliser la diversité culturelle et religieuse à Barcelone, de renforcer les mécanismes de garantie contre les discriminations islamophobes et de développer un protocole de médiation communautaire pour l’ouverture de centres religieux.

Jusqu’à présent, 55 séances de formation sur la discrimination et l’islamophobie, ainsi que sur la diversité culturelle, ont été organisées au profit de 1 474 fonctionnaires barcelonais.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com