Menu

Sport Publié

Blessure d’Amrabat : La FIFA estime la décision de l’équipe du Maroc «discutable»

L’apparition de Nourdin Amrabat sur la pelouse lors du match Maroc-Portugal après sa blessure lors de la rencontre de vendredi dernier contre l’Iran continue de faire du bruit. Ce jeudi, la FIFA a considéré que le fait de laisser jouer Amrabat après sa commotion cérébrale est «discutable».

Temps de lecture: 2'
Amrabat portait un casque protecteur au début de la rencontre contre le Portugal. / Ph. Reuters

La FIFA a adressé ce jeudi une lettre au médecin de l'équipe nationale marocaine de football, Abderrazak Hifti pour lui rappeler les protocoles de l’instance mondiale du football après que Nordin Amrabat a été autorisé à participer au match contre le Portugal. Ce dernier a rejoué après seulement cinq jours de repos suite à sa commotion cérébrale, rapporte le journal britannique The Guardian. La FIFA a même qualifié la décision du médecin des Lions de l’Atlas de «douteuse», poursuit la même source.

Mercredi, Amrabat a débuté le match contre le Portugal avec un casque de protection sur la tête, accessoire habituellement réservé aux rugbymen avant de l’abandonner quelques minutes plus tard. Lors du premier match du Maroc de la Coupe du Monde 2018 contre l'Iran vendredi dernier, le Néerlando-marocain a dû quitter le terrain après un violent choc à la tête. Présentant clairement des symptômes d'une commotion cérébrale, le joueur a été immédiatement transféré vers une clinique de Saint-Pétersbourg et a dû y passer la nuit pour un examen médical.

Respect des directives de la FIFA

Le personnel médical de l'équipe nationale a été fortement critiqué pour la façon dont il a traité la blessure du joueur. Une vidéo virale a montré le staff médical arrosant d'eau le joueur et lui faisant quelques «petites tapes» sur le visage, comme le rappelle L’Equipe.

 «Suite à la gestion discutable de l'incident de commotion cérébrale impliquant le joueur marocain [Nordin] Amrabat, lors du match Maroc-Iran, la FIFA a écrit au médecin de l'équipe marocaine pour lui rappeler l'importance de respecter les directives qui ont été communiquées», indique la FIFA dans une déclaration.

«Alors que l'évaluation et la prise en charge des incidents de commotions relèvent de la seule responsabilité des médecins de l'équipe respective, la FIFA abordera cette question avec la Fédération marocaine et, en termes généraux, suivra de près cette question tout au long de la compétition.»

Extrait du communiqué de la FIFA

L’instance demandera également à la Fédération royale marocaine de football (FRMF) de justifier sa décision et de répondre aux questions liées à cette affaire.

Pour Abderazzak Hifti, Amrabat «va bien»

La Fifa n’est pas la seule à tancer le staff marocain. La FifPro, une organisation représentative mondiale regroupant 65 000 footballeurs professionnels, a aussi critiqué le Maroc pour avoir laissé Nordin Amrabat jouer après sa blessure à la tête. «Amrabat est repris trop tôt selon les directives médicales», a déclaré ce syndicat. «Quatre ans après la débâcle de la dernière Coupe du Monde, où plusieurs joueurs n'ont pas reçu les soins adéquats, le football n'a pas suffisamment progressé dans la gestion des commotions cérébrales. Des appels répétés à mettre en œuvre des normes de sécurité de classe mondiale ont été ignorés», a soutenu la même source.

S'adressant aux médias après le match d'hier, le sélectionneur national Hervé Renard a déclaré que Nordin Amrabat était un «guerrier», saluant sa performance et sa détermination. «Il voulait jouer», a-t-il répondu, en ajoutant qu'il (Amranat) a retiré son casque protecteur «parce que son esprit est incroyable». Il a également commenté la façon dont l'équipe médicale a réagi à la commotion cérébrale d'Amrabat lors du match contre l'Iran, expliquant que ce n'était pas à lui de décider des problèmes médicaux, a rapporté mercredi l’agence britannique Reuters.

Dans une vidéo publiée plus tôt cette semaine, le médecin des Lions de l'Atlas, Dr. Abderazzak Hifti a déclaré que le joueur subissait les examens nécessaires, dont un scanner qui a prouvé qu'il va bien, ajoutant que l'équipe médicale a décidé de placer Amrabat sous surveillance médicale pendant 24 heures.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com