Politique Publié

Maroc : Un sit-in exige la libération des détenus du Hirak de Jerada

Temps de lecture: 1'
Manifestation à Jerada, le 10 février 2018 / Ph. Youssef Boudlal - Reuters

Devant la prison d’Oujda, des acteurs de la société civile se sont rassemblés, mercredi, pour appeler à la remise en liberté des détenus du Hirak de Jerada, rapporte le site arabophone Lakome2. Souvent reportées, les audiences de leur procès sont suivies par les centrales syndicales de la région, ainsi que les sections locales de partis politiques et d’association de défense des droits humains.

Cité par le média, le militant Karim Saïdi a précisé que le rassemblement avait pour but de «rappeler l’urgence de libérer les détenus, qui comptent parmi eux des étudiants universitaires». Les manifestants ont par ailleurs rappelé les revendications socioéconomiques des habitants de la province de Jerada, qui exigent depuis plusieurs mois des alternatives à même de remettre en vie leur région ainsi que l'application du principe de la reddition des comptes.

Depuis le 22 décembre 2017, date du décès de deux frères ouvriers dans des mines de charbon clandestines, Jerada vit au rythme de manifestations quasi-quotidiennes, rappelle Lakome2. En février dernier, la contestation est montée d’un cran après que les mines ont fait une nouvelle victime, au moment où les promesses du gouvernement et des pouvoirs locaux en matière de développement et de création d’emploi ont tardé à être concrétisées. Par conséquent, la confrontation la plus violente entre population et forces de l’ordre a eu lieu le 14 mars dernier et s'est soldée par 91 arrestations, selon la même source.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com