En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez Politique de confidentialité et l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X


Sciences Publié

Les fossiles de Ptérosaures découverts au Maroc changent la perception sur la fin de cette espèce

Les fossiles de Ptérosaures qui ont été trouvés au nord du Maroc continuent à livrer leurs secrets aux paléontologues. Une nouvelle étude a suggéré que ces reptiles volants se portaient à merveille durant la période Crétacé, contrairement à ce qu’avancaient les découvertes antérieures.

Temps de lecture: 2'
Un ptérosaure géant / Ph. DR.

Les Ptérosaures sont des reptiles volants connus pour être les cousins des dinosaures. A la fin de la période Crétacé, leur famille a été plus diversifiée que ne peuvent penser les scientifiques. En effet, les fossiles trouvés dans le nord du Maroc ont prouvé cette théorie, révélant ainsi des détails inédits à propos de cette espèce.

Les chercheurs des universités de Bath et Portsmouth en Angleterre ont pu déduire que les os découverts au Maroc appartenaient à un type différent et distinct de ces reptiles volants, peut-on lire dans un article publié mardi par l’agence de presse américaine Associated Press. La découverte est considérée comme un tournant dans la recherche paléontologique.

Sur la base d’anciennes recherches, les scientifiques ont cru, jusque-là, que les Ptérosaures avaient disparu bien avant les dinosaures, c’est-à-dire il y a 66 millions d’années. Toutefois, la nouvelle étude, conduite par les deux universités anglaises et rendue publique par le journal PLOS Biology, indique que les fossiles qui ont été retrouvés dans le royaume appartenaient à la période Crétacé. Cette dernière s’est terminée avec la fameuse extinction en masse des espèces connues dans l’histoire.

Les fossiles trouvés au nord du Maroc. / Ph. APLes fossiles trouvés au nord du Maroc. / Ph. AP

Des reptiles volants plus forts et plus larges

L’étude indique que les os découverts dans la région appartiennent à différentes familles de Ptérosaures. Cela renforce la nouvelle hypothèse des scientifiques, selon laquelle il y aurait eu «une diversité énorme» peu avant l’extinction de ces espèces. La même source a indiqué que ces reptiles volants étaient encore en train d’évoluer et de devenir plus forts à ce moment-là.

Le professeur David Martill, de l’université de Portsmouth, a déclaré à l’agence de presse américaine AP que «d’importantes découvertes avaient lieu tout le temps, et parfois, les plus petits os pouvaient changer radicalement la perception de l’histoire de la vie sur terre».

Pour l’universitaire, la découverte de ces fossiles sont suffisantes pour changer radicalement ma manière dont les scientifiques voient l’extinction des Ptérosaures. Vu le peu de fossiles découverts et remontant à cette ère, les chercheurs ont toujours pensé que ces reptiles volants s’étaient éteints petit à petit et que lors de la période Crétacé, il n’en existait que très peu.

Le docteur Nick Longrich, de l’université de Bath, a expliqué à la même source que «pour être capable de grandir autant et d’être encore en capacité de voler, les Ptérosaures avaient évolué avec des squelettes très légers, avec des os à parois fins. Malheureusement, cela veut dire que ces os étaient fragiles, et que donc peu de fossiles seraient exploitables à la recherche.»

Les fossiles de Ptérosaures ont été découverts dans un rocher marin de phosphate dans le nord du Maroc. Ils datent de 66 million d’années. Ce sont les dernières espèces de leur genre, ayant vécu sur Terre à la fin du Crétacé.

Le docteur Brian Andres, chercheur associé à l’université de Texas à Austin et co-auteur de l’étude, a déclaré ainsi à AP : «Les fossiles marocains racontent le dernier chapitre de l’histoire des Ptérosaures – Cela nous laisse comprendre que les Ptérosaures dominaient le ciel jusqu’à la fin du Crétacé, exactement comme ils l’avaient fait durant 150 millions d’années avant.»

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com