Menu

Sciences Publié

Le Maroc veut retrouver son patrimoine paléontologique vendu aux enchères

Temps de lecture: 1'
Le Maroc veut rapatrier la queue d'un dinosaure vendue au Mexique. Daniel Becerril - Reuters

Les autorités marocaines vont tenter de rapatrier la queue d’un sauropode vendue aux enchères au Mexique, en prouvant le caractère illégal de son acquisition, a fait savoir Abdellah Alaoui, directeur du patrimoine culturel du ministère de la Culture, à Médias 24. Le cas échéant, le Maroc prévoirait de racheter ce fossile.

La vente de cette découverte paléontologique doit servir à reconstruire ou réparer 5 000 écoles mexicaines, endommagées par les tremblements de terre survenus dans le pays en septembre 2017.

D’après Abdellah Alaoui, cette queue aurait été trouvée en morceaux dans les montagnes de l’Atlas pendant les années 1980 par la population locale. Celle-ci l’aurait ensuite revendue à des intermédiaires. Le ministère de la Culture a appris «l’exportation illégale» par la presse, a indiqué le responsable au site d’information.

Il a également fait savoir que le département a ouvert une enquête qui déterminera l’origine de cette queue de dinosaure, ainsi que le circuit par lequel elle a transité avant de se retrouver auprès d’un collectionneur mexicain. «Nous allons d’abord contacter la maison de vente pour voir si le vendeur dispose de certificats légaux d’importation lui permettant de revendre ce morceau de notre histoire. S’il est de bonne foi, le Maroc n’aura d’autre choix que de le racheter au nouvel acquéreur pour le rapatrier au Maroc», a-t-il déclaré.

«Dans le cas où nous arrivons à prouver qu’il a été acheté et a quitté notre pays d’une façon illégale, l’ambassade marocaine à Mexico activera une procédure spécifique pour annuler cette vente puis rapatrier ce bien patrimonial», a ajouté Abdellah Alaoui.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com