Politique Publié

Köhler chez Kagamé : Le diplomate cherche-t-il à accorder un rôle à l’Union africaine ?

Temps de lecture: 1'
Horst Köhler, l'envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, et Paul Kagamé, chef de l'Etat rwandais. DR

Horst Köhler est à Kigali. Reçu au palais présidentiel, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara s’est entretenu en tête-à-tête avec le chef de l’Etat, Paul Kagamé.

Le président rwandais devra assumer, pendant une année, la présidence de l’Union africaine, et ce à partir du prochain sommet de l’instance panafricaine, prévu à Addis-Abeba du 22 au 29 janvier courant.

Visiblement, le diplomate allemand entend accorder un rôle à l’organisation continentale dans la recherche d’une solution au conflit du Sahara occidental. En témoigne deux entrevues : la première à Bruxelles avec le président du Conseil de paix et de sécurité, l’Algérien Ismail Cherki, et celle d’aujourd’hui à Kigali avec Paul Kagamé.

Pour rappel, le Maroc a toujours rejeté toute intégration de l’Union africaine dans le processus du règlement de la question du Sahara. Une position maintes fois réitérée par le roi Mohammed VI.     

Les prédécesseurs de Horst Köhler ont, dans une certaine mesure, respecté le choix du royaume.

1 commentaire
charmeur de serpent
Date : le 12 janvier 2018 à 18h39
Quel rôle l'UA peut jouer dans le dossier du Sahara Marocain sachant qu'elle est la seule organisation qui reconnaît le pseudo État polisarien et qui passe son temps à défendre les thèses polisariennes ? De quelle solution on parle quand on connaît déjà la position partiale de l'UA qui va à l'encontre des intérêts du Maroc ?
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com