Menu

Article  

Corruption présumée : L’instigateur de l’AMO et du Ramed mis en détention

Le directeur général de l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM), Jilali Hazim a été mis en détention samedi à la prison locale de Salé pour son implication présumée dans une affaire de corruption. L’ancien journaliste de la SNRT, Mustapha Labied serait aussi impliqué.

Publié
Jilali Hazim, directeur général de l'ANAM. / Ph. DR
Mustapha Labied , ex-présentateur de l'émission «Biladi» diffusée sur Al Aoula. / Ph. DR

Scandale au sein de l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM). Samedi, le juge d'instruction près la cour d’appel de Rabat a ordonné la mise en détention du directeur général de l’entreprise publique, Jilali Hazim à la prison locale de Salé. La raison ? «Son implication présumée dans une affaire de corruption», a confié dimanche soir une source judiciaire à l’agence officielle MAP.

Dans cette affaire, Jilali Hazim n’est pas le seul accusé. Mustapha Labied, ancien journaliste à la première chaîne de la télévision nationale, reconverti en producteur, a lui aussi été interpellé et incarcéré. La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a déféré les deux mis en cause devant le procureur général du roi. Jilali Hazim et Mustapha Labied font face à deux chefs d’accusation : «extorsion et corruption pour accorder un marché à une société prestataire», rapportent nos confrères d’Alyaoum 24.

La cliente, présentée comme une femme d’affaires - aucun autre détail sur son identité n’est précisé -, aurait contacté la police judiciaire pour porter plainte contre le patron de l’ANAM. C’est ainsi qu’un piège a été tendu à Jilali Hazim et Mustapha Labied, présenté comme étant un intermédiaire. Jeudi, la cliente a exécuté son plan.

Un chèque de plus de 400 000 dirhams

«Munie d’un chèque de 40 millions de centimes (400 000 dirhams, ndlr), elle est partie à la rencontre des deux hommes avant que les policiers débarquent», poursuit Alyaoum 24. Ils ont ainsi été pris en flagrant délit de corruption. Quant au montant du chèque, d’autres sources, à l’instar du journaliste Wadie El Mouden, parlent plutôt de 470 000 dirhams. «[L’arrestation] remet au goût du jour la gestion de ces deux dossiers qui brassent chaque année plusieurs milliards de dirhams», commente le journaliste.

Economiste de formation et ingénieur statisticien, Hazim Jilali avait été nommé directeur général de l’ANAM en octobre 2013 en remplacement de Chakib Tazi. Titulaire d’un diplôme universitaire en santé publique de l’Ecole de santé publique de l’Université Henri Poincaré à Nancy, d’après son CV, le patron de l’ANAM était aussi directeur de la planification et des ressources financières au ministère de la Santé.

Les médias le présentent comme le génie derrière le régime d’assistance médicale (RAMED) et l’Assurance maladie obligatoire (AMO). Il a en effet piloté plusieurs études actuarielles ainsi que la mise en œuvre de la loi 65-00 relative à la couverture médicale de base. Un texte qui évoque notamment la conception et la rédaction des textes juridiques de l’AMO et du RAMED. Jusqu’à sa nomination à la tête de l’ANAM, le chantier de la couverture médicale des indépendants et professions libérales était l’un des chevaux de bataille de Jilali Hazim.

Ce dernier a aussi été membre du Parti de l’authenticité et de la modernité (PAM) avant de rejoindre les rangs de l’Union socialiste des forces populaires (USFP). Il est actuellement membre du Conseil de la région Béni-Mellal Khénifra. Jilali Hazim a été décoré par le roi Mohammed VI d’un Ouissam Al Arch de l’Ordre de Chevalier en juillet 2012, conclut le CV du patron de l’ANAM.

Mustapha Labied est quant à lui l'animateur de «Biladi», émission emblématique dédiée aux MRE sur la première chaîne Al Aoula pendant une quinzaine d’années, avant qu’elle cesse d’être diffusée en 2013.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com