En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Politique Publié Le 21/04/2017 à 01h24

El Othmani vs Benkirane : Le chef du gouvernement reçoit le n°1 du PAM

«Le style, c’est l’Homme». Le chef de gouvernement entend exercer ses prérogatives d’une manière propre à lui. Ce jeudi, la méthode El Othmani a été mise sur les rails. Le PJDiste a reçu le secrétaire général du PAM, Ilyas El Omari, alors que son ministre de l’Emploi recevait deux délégations syndicales.

Saâdeddine El Othmani avec Ilyas El Omary / Archive - DR

Même s’il a tenu à inscrire l’action de son cabinet dans la continuité, Saâdeddine El Othmani entend se démarquer de la ligne politique conduite par son prédécesseur. Vingt-quatre heures après la présentation de la Déclaration de son cabinet devant le Parlement, le voilà qu’il ouvre les portes du siège de la présidence du gouvernement à une délégation du PAM conduite par Ilyas El Omari et comprenant les présidents des deux groupes parlementaires du parti.

Cela ne relève cependant pas de l’inédit. C’est une tradition au Maroc que le chef de l’exécutif se réunisse avec le secrétaire général de la première force d’opposition à la Chambre des représentants. Sauf que cet usage avait été mis sous le boisseau par Abdelilah Benkirane.

Touché par l’initiative d’El Othmani, le Tracteur s’est d’ailleurs félicité dans un communiqué, de la tenue de la réunion à laquelle a pris part le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Yatim prend langue avec deux délégations syndicales

A seulement quelques centaines de mètres du siège de la présidence du gouvernement, le ministre de l’Emploi initiait de son côté le dialogue avec les syndicats. Sous Benkirane I et II, les relations avec les centrales s'étaient sensiblement détériorées. Ce jeudi, Mohamed Yatim a donc reçu séparément des représentants de l’UMT (Union marocaine du travail) et la CDT (Confédération démocratique du Travail). D’autres réunions sont prévues, demain, avec les autres centrales syndicales les plus représentatives afin de relancer le dialogue social en rade depuis plusieurs mois.

Cette ouverture sur les syndicats, à une semaine du 1erMai, devrait être couronnée par une entrevue avec Saâdeddine El Othmani dans les prochains jours. Hier au Parlement, le PJDiste a promis une valorisation des allocations familiales mais s’est gardé de promettre une révision de la réforme des retraites, comme le revendique les centrales syndicales.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com