En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Média   Publié

Un ex-journaliste sahraoui d’Al Aoula critique le voyage de Mohammed VI à Cuba

Mohamed Radi Ellili, ancien présentateur du JT Aoula / DR

Après avoir longtemps glorifié la marocanité du Sahara sur les JT d’Al Aoula, un journaliste sahraoui s’ajoute à la liste des avocats des séparatistes en France. Invité d’une émission sur France24, Mohamed Radi Ellili a tiré à boulets rouges sur toutes les initiatives prises par le roi Mohammed VI.

Pour lui le voyage touristique du souverain à Cuba est «un échec». Une analyse rapide qui omet le rapprochement opéré entre Cuba et des pays du Conseil de coopération du Golfe, notamment l’Arabie saoudite et les Emirats arabe unis.

Dans son réquisitoire, Ellili dénonce également l’adhésion du Maroc à l’Union africaine, la qualifiant également d'«échec». Quant au retrait des FAR de la zone de Guerguerate, il a été «imposé» au royaume, selon ses dires. Pire, il n’a pas hésité à accuser Rabat d’être à l’origine du blocage que connait le processus de négociations entre le Maroc et le Front.

L’ancien journaliste qui qualifiait il y a quelques années le Polisario de «mouvement séparatiste», a complétement modifié son lexique. Désormais, il traite le Maroc et le Front sur le même pied d’égalité. Pour lui, les milices de Brahim Ghali sont «l’armée sahraouie».

Un retournement de veste qui ne serait pas étrangé à ses déboires professionnels. Radi Ellili avait été expulsé sans ménagement de la SNRT, en 2014, suite à un grave différend avec la directrice de l'information Fatima El Baroudi. Dans un premier temps, il avait été interdit de présenter le JT arabophone de 20h30 sur Al Aoula, avant d'être tout simplement licencié par Faiçal Laâraichi.

En février 2017, il avait annoncé avoir décroché une carte de presse française sans révéler pour quel média il travaille. Il vit actuellement en France.

20 commentaires
imtiyaz
Date : le 22 avril 2017 à 18h22
. Oui c'est un modèle de traître. Ce qui prouve qu'on ne pas faire confiance à tout le monde. Ils sont seuls ceux qui souffrent et qui prennent des coups et qui résistent pour sauver leurs honneurs en gardent la tête haute et toujours debout. .
hautatlas_14593
Date : le 22 avril 2017 à 17h58
Est-ce que l'opinion de cet personne compte quelque part pour lui accorder une quelconque attention médiatique ? De qu'elle intérêt ou valeur culturelle ses affirmations peuvent-elles se prévaloir ? De qu'elle crédibilité morale, et de qu'elle pertinence intellectuelle et politique ses jugements peuvent-ils se targuer ? Il n'y a pas lieu de s'arrêter a toutes les expressions maladivement haineuses motivées par des frustrations bassement carriéristes.
sarafanxxl
Date : le 17 avril 2017 à 22h23
Il aurait pu retourner sa veste quand le baril du pétrole valait 140 dollars. Le faire maintenant que les caisses algériennes sont vides, que les 4 clans se déchirent pour la succession de bouteflika, que la classe sociale est prête à exploser. C'est vraiment pas un signe d'intelligence de sa part. D'autres comme lui sont tombés dans l'anonymat.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com