Menu

Politique Publié

Législatives : Le PJD expulse Amine Boukhabza, mandataire d’une liste dissidente à Tétouan

Temps de lecture: 1'
Amine Boukhabza, membre fondateur du PJD / DR

Le PJD a expulsé Amine Boukhabza, un de ses membres fondateurs qui figurait parmi le groupe des neuf islamistes ayant siégé à la Chambre des représentants en 1997. En cause, la candidature de ce dernier, sous une liste indépendante, pour les législatives du 7 octobre. L’ancien député de Tétouan s’était opposé à la décision du secrétariat général d’accréditer le maire Mohamed Id Omar, mandataire de la liste locale, alors que les militants de la Lampe avaient rejeté son nom.

La direction du PJD a rapidement réagi à la fronde. Dans un communiqué, elle menace de radier tout membre du parti qui porte(rait) soutien et assistance à la liste dissidente. Et a appelé ses partisans et sympathisants à voter massivement en faveur de son candidat, Mohamed Id Omar.

Sera-t-elle entendue ? Le frondeur Amine Boukhabza a des chances de grignoter des parts dans le capital de popularité dont bénéficient les «frères» d'Abdelilah Benkirane à Tétouan. Contrairement à Id Omar, originaire du sud, Boukhabza est issue d’une grande famille de la ville, connue pour avoir été le berceau de plusieurs oulémas et imams.

Amine Boukhabza est également membre fondateur du Mouvement unicité et réforme (MUR).

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate