Religion Publié

Le Maroc, ilot de tolérance religieuse dans la région MENA [Etude]

Dans une région Moyen Orient/Afrique du Nord très hostile aux religions autres que l'islam, le Maroc y est dépeint comme un ilot de tolérance, révèle le nouveau rapport du think tank américain Pew Research Center.

Temps de lecture: 2'
Pew Research Center

Le Maroc est un pays tolérant en matière de religion contrairement à l’écrasante majorité de ses voisins du Moyen Orient et de l'Afrique du Nord (MENA), selon le nouveau rapport du centre de recherche américain Pew Research qui passe au peigne fin les restrictions religieuses recensées dans le monde.

Si l’organisation constate de manière générale une baisse des restrictions religieuses à travers la planète - ce malgré la monté du terrorisme lié à la religion - la région MENA semble cependant exceller en matière d’hostilité face aux confessions autres que l’islam. «En 2014, le niveau médian des hostilités religieuses au Moyen Orient et Afrique du Nord a atteint un niveau quatre fois supérieur à celui de la médiane mondiale», commentent les auteurs du rapport, soulignant que la région est pourtant «la plus en proie au terrorisme.»

Deux pays tolérants sur 14

La Syrie, l’Irak, le Liban, la Palestine et le Yémen sont ainsi décrits comme étant «extrêmement» hostiles aux non-musulmans. L’Arabie saoudite, la Jordanie, le Soudan, l’Egypte, la Libye, la Tunisie et l’Algérie le sont moins, même si leur niveau d’hostilité reste «élevé.» Un constat également relevé en Israël par rapport aux non-juifs. Les Emirats arabes unis et le Koweït s'affichent en pays modérés, tandis que seuls le Maroc et le sultanat d'Oman sont qualifiés de «peu hostiles.»

L’étude ne livre pas d’amples détails sur les caractéristiques de la tolérance du Maroc et d’Oman mais il apparait que le royaume semble véritablement s’améliorer en la matière. Depuis deux ans en effet, le Maroc ne figure plus sur l’indice mondial des 50 pays persécuteurs des chrétiens, établi par l’ONG protestante Portes ouvertes. A noter que plusieurs musulmans ont récemment médiatisé leur conversion au christianisme sans visiblement subir des représailles.

Si le Maroc peut désormais être cité en exemple dans la zone MENA, il n’en est pas de même en Afrique. Le rapport sur la tolérance de l’organisme de recherche Afrobaromère classe encore le pays parmi les moins tolérants du continent à l'égard de la religion. Selon cette étude, 67 % des Marocains sollicités dans le cadre de l’enquête souhaiteraient vivre ou estiment que cela leur est égal de cohabiter avec des personnes non-musulmanes.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com