Menu

Société Publié

Affaire Paradise Beach : Les clients manifestent à nouveau devant l’Ambassade du Maroc à Londres

Le combat continue pour les clients du projet immobilier Paradise Beach & Golf Resort. Après la manifestation à succès de janvier dernier devant les locaux de l’Ambassade du Maroc à Londres, ils s’y sont à nouveau retrouver ce lundi. L’Ambassade les a finalement reçus.

Temps de lecture: 2'
Affaire Paradise Beach : Les clients manifestent à nouveau devant l’Ambassade du Maroc à Londres
Affaire Paradise Beach : Les clients manifestent à nouveau devant l’Ambassade du Maroc à Londres
Affaire Paradise Beach : Les clients manifestent à nouveau devant l’Ambassade du Maroc à Londres
Affaire Paradise Beach : Les clients manifestent à nouveau devant l’Ambassade du Maroc à Londres
Affaire Paradise Beach : Les clients manifestent à nouveau devant l’Ambassade du Maroc à Londres
Affaire Paradise Beach : Les clients manifestent à nouveau devant l’Ambassade du Maroc à Londres
Affaire Paradise Beach : Les clients manifestent à nouveau devant l’Ambassade du Maroc à Londres

«Enquêtez sur le scandale marocain», «Aidez le monde à avoir à nouveau foi en le Maroc»,  «les fraudeurs ont utilisé le nom du roi …», «le gouvernement marocain a abandonné les investisseurs, le roi Mohammed VI doit nous aider à mettre un terme à la corruption…». Voilà autant de message brandis par les MRE et Européens lésés dans le cadre du projet immobilier Paradise Beach & Golf Resort.

 Ils ont à nouveau manifesté ce lundi 25 avril devant les locaux de l’Ambassade du Maroc à Londres pour réclamer justice. «Nous sommes excédés, car nous restons peu informés depuis la dernière manifestation», confie à Yabiladi l’une des manifestantes, Claire Panay, une Française née au Maroc et qui avait versé 23 000 livres sterling (soit plus de 300 000 dirhams) d'acompte pour un appartement dans ce projet immobilier.

Pour mémoire, le projet Paradise Beach a été lancé en 2007 après une opération de communication du promoteur, Atlantic Beach Paradise (ABP) à Londres. Une société dont Larbi Tadlaoui, ancien MRE d’Angleterre, est le gérant. Séduits notamment par les garanties présentées dont le soutien de l’Etat, via une convention signée entre le promoteur et le gouvernement, environ 1000 MRE et Européens s’étaient engagés en attendant la livraison prévue en 2011. Mais les travaux n’ont plus avancé depuis et le chantier est resté presqu’abandonné.

Finalement reçus par l’Ambassade

Une première manifestation en janvier dernier a donné un nouveau ton à l’affaire. Menant une opération de communication dans le quartier de l’ambassade et réclamant avec force l’intervention du roi Mohammed VI, les clients avaient obtenu un entretien avec un responsable de l’Ambassade. Ce dernier avait confié à Yabiladi qu’«une manifestation de ce genre ne peut rester sans suite». «Le projet touche à l’image du pays et ce n’est pas bon pour la promotion des investissements et du tourisme notamment..», avait-il déclaré, soulignant qu’il est déplaisant de voir dans les environs de l’Ambassade des messages du style «Honte au Maroc». Moins de deux mois plus tard, le promoteur a été arrêté et écroué «pour escroquerie»,  comme déclarait à Yabiladi Me Aziz Maghraoui, l’avocat de l’un des clients.

Mais jusqu’à ce jour, très peu d’informations filtrent quant à la suite de l’affaire. L’aspect positif pour les clients, cette fois, est qu’ils ont été reçus à l’intérieur de l’Ambassade hier, contrairement à janvier dernier, où ils avaient dû se contenter d’un échange debout, dans le parking de la représentation diplomatique. «A l’ambassade, le responsable qui nous a reçus nous a bien certifié que le promoteur est toujours en prison, mais nous ne connaissons toujours pas officiellement les charges qui pèsent contre lui. Aussi, nous avons entendu dire qu’une grande banque avait récupéré le projet, mais jusqu’à présent, rien n’est claire et précis», explique Mme Panay.

Les clients prévoient d’autres manifestations prochainement à Londres, notamment devant le consulat. «Nous allons maintenir la pression, jusqu’à obtenir justice», confie la manifestante.

Soyez le premier à donner votre avis...
paradise golf beach
Auteur : JesuisLarbi
Date : le 01 juin 2016 à 01h20
Larbi tadlaoui est un type bien et il n'escroquera jamais quelqu'un.. Les retards sont du a Amendis qui ont causé des problemes. Faites confiance en lui, le projet s'annonce gagnant de tous les cotés.. Au maroc quand tu es qqun de bien on veut rapidement te mettre les battons dans les roues! Lah yakhoud lhaq
??
Auteur : hassan0123
Date : le 26 avril 2016 à 11h06
Il ne faut pas exagérer non plus. Moi même j ai acheté sur plan a marrakech et livre' à temps.
Ds un autre projet à agadir un ami livre' aussi sans aucun pb!
??
Auteur : hassan0123
Date : le 26 avril 2016 à 10h50
Il ne faut pas exagérer non plus. Moi même j ai acheté sur plan a marrakech et livre' à temps.
Ds un autre projet à agadir un ami livre' aussi sans aucun pb!
Ne surtout pas acheter sur plan
Auteur : Karim Marseille
Date : le 26 avril 2016 à 09h16
Il faut se mettre une chose dans la tête quand on veut acheter un bien au Maroc : On achète que des maisons ou appartements finis. Toutes les opérations des promoteurs qui vendent sur plan, ne sont des escroqueries, quelques soient les garanties dont ils se prévalent.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate