Menu

Culture Publié

Sfenj Connexion : Les beignets marocains se retrouvent aussi au Pérou

Temps de lecture: 1'
Crédit Photo: Sousoukitchen

Les Marocains ne sont pas les seuls à raffoler des sfenjs, ces fameux beignets avec un trou au milieu que l’on saupoudre de sucre ou qu’on imbibe de miel pour les consommer. Le site Diarouno indique également que ces «donnuts» maghrébins un peu élastiques vendus dans les rues marocaines, se retrouvent également… au Pérou.

Comment des beignets connus pour faire partie de la gastronomie marocaine ont-ils traversé l’Atlantique pour se retrouver en Amérique du Sud ? Des explications historiques apportent un début de réponse à cette question. Connu sous le nom  de «picarone» par les Péruviens, ce met maghrébin serait importé, selon l’auteur de l’article du site Diariouno, par les premiers colons andalous et basques qui seraient arrivés dans ce pays d’Amérique Latine avec des esclaves maures qui y ont importé cette spécialité culinaire. L’auteur signale également que plusieurs plats péruviens sont soit influencés soit originaires directement de la gastronomie maghrébine.

Le principe de fabrication des «picarone» est le même que celui des sfenjs. La pâte faite de farine ou de semoule très fine est levée comme une pâte à pain. Elle est ensuite longuement pétrie avant d’être plongée dans de l’huile bouillante pour lui donner son élasticité à la cuisson. Les Péruviens en raffolent autant que les Marocains. Un bel exemple d’échange culturel à travers la gastronomie. 

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com