Menu

Histoire Publié

Le roi Mohammed VI s'invite à la commémoration de l'enlèvement de Ben Barka « sans inhibition ni complexe »

Abderrahmane El Youssoufi a réussi la commémoration du 50ième anniversaire de l’enlèvement de Mehdi Ben Barka. Le conseiller royal, Omar Azziman, était au premier rang des invités de marque. Il était porteur d’une lettre du roi Mohammed VI. Détails.

Temps de lecture: 2'
DR

Le roi Mohammed VI vient de créer la surprise à l'occasion de la commémoration du cinquantenaire de l’enlèvement de Mehdi Ben Barka, organisée vendredi soir par Abderrahmane El Youssoufi à la Bibliothèque nationale. Le souverain a adressé une lettre aux participants dont déclaration a été donnée par l’ancien premier ministre.

Le message royal a salué la mémoire d’ «un homme de paix» et qui «était proche de la famille royale». Le monarque se réfère aux années où Ben Barka était un habitué du palais de Rabat lorsqu’il donnait des cours de mathématiques à Hassan II, alors prince héritier. «Nous avons tenu à partager avec vous cet événement, sans inhibition ni complexe par rapport à cette affaire, et en témoignage de l’estime dont il (Ben Barka, ndlr) jouit auprès de Nous et des Marocains», a-t-il précisé.

Le roi Mohammed VI a reconnu que «la période postindépendance a été chargée de tumultes et de luttes en tous genres concernant la voie que le Maroc indépendant devait emprunter à l’époque. Nous ne sommes pas là pour émettre des jugements sur les positions adoptées par l’une ou l’autre partie».

«Ben Barka est entré dans l’Histoire»

Le monarque n’a pas voulu entrer dans la polémique sur les responsabilités des différents intervenants durant ces années. En revanche il a salué leurs actions visant à «promouvoir le développement et le progrès et d’en défendre les Causes, chacun selon ses convictions et ses orientations».

Et d’ajouter que «Ben Barka est entré dans l’Histoire, sachant qu'il n’y a pas une mauvaise Histoire ou une bonne Histoire. Il n’y a que l’Histoire en tant que telle, c’est-à-dire la mémoire de tout un peuple (…) Et un peuple sans histoire est un peuple sans identité, qui n’a pas d’avenir». «Aussi, il faut tirer les enseignements de l’affaire Ben Barka et s’en servir dans l’intérêt de la Nation, pour nous aider à construire et non à détruire». Dans son message Mohammed VI a averti que «les ennemis du Maroc ont instrumentalisé cette affaire pour nuire à l’image de notre pays».

La lettre de Mohammed VI ne devrait pas être du goût de tout le monde au sein de la direction de l’USFP. La commémoration des 50 ans de l’enlèvement de Mehdi Ben Barka, organisée le jeudi 29 octobre à Rabat, n’a pas connu la présence d’émissaire du Palais. La semaine dernière, dans un communiqué, la jeunesse du parti de la Rose responsabilisait «le régime de Hassan II» dans la disparition de Ben Barka.

CONSIDÉRATION
Auteur : sidi_babar
Date : le 02 novembre 2015 à 17h11
Qu'est qu'il raconte celui la ???????? La famille du Mehdi Ben Barka veut la vérité , et seule la verite sur ce lâche assassinat , les CONSIDERATIONS son pour le salon, avant de placer un mot il faut reflechir , s'il vous plaIt
Oui d'accord
Auteur : Oujdaoui.
Date : le 01 novembre 2015 à 19h01
@sidi_babar et matis79
Oui la famille de ce leader , mériter considération .
En 2001 deux ans après son accession au trône , Mohamed VI , s'était exprimé sur l'affaire Ben Barka dans une interview je cite "Si on savait exactement se qui s'est passé a l'époque de la disparition de Ben Barka et ou

se trouve sa dépouille , il ny aurait pas tous ces spéculations " fin de citation .
Le fils ne dois pas payer les méfaits du père et au sujet des photos , je pense que M6 n'y est pour rien .
Dernière modification le 01/11/2015 19:03
opposition désastreuse
Auteur : lllya7676
Date : le 31 octobre 2015 à 19h15
Ben Berka est un grand patriote engagé pour les progrès au profit du peuple marocain,
mais fallait- il une telle opposition mortelle entre ce leader et le régime,le résultat est là ,cette opposition sans issue,a donné de l'appétit à oufkir, et aujourd'hui le pouvoir aux obscurantistes pjd aidés par l'entêtement aveugle du mouvement 20 février qui a refusé la constitution approuvée par les démocrates,
seules les luttes pacifiques intelligentes quotidiennes sans relâche conduisent aux progrès,
mais malheureusement ,l'usfp est à l'agonie par la dictature de son chef Lachgar à renvoyer au plus vite pour donner un nouveau souffle à ce parti progressiste, la
,disparition de l'usfp fera naître les extrémistes aventuristes
libre,sap
Hassan II et sa clique de l'époque
Auteur : matis79
Date : le 31 octobre 2015 à 17h47
Nadori pur

Le portrait de Hassan II est systématiquement apposé à côté de celui de son fils Mohammed VI dans tous les lieux publics.
Penses tu que c'est une manière de se démarquer des crimes de son père et de sa clique?
BON LIFTING
Auteur : sidi_babar
Date : le 31 octobre 2015 à 17h36
Il est vrai que Mohamed VI ne peut pas dire du mal de ton père, cela est un bon lifting, mais pas assez pour la famille du président Ben Barka ni pour le peuple marocain.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com