Menu

Mode Publié

Maroc : Un mariage maroco-allemand interdit par la justice

Amine Khairi, 26 ans, n’a pas pu épouser sa compagne allemande, à Agadir, comme prévu. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser à première vue, ce n’est pas la nationalité étrangère de la jeune femme qui a posé problème, mais plutôt le passé «d’adorateur de Satan» reproché à Amine. 

Temps de lecture: 2'
Ph : Médias24

A Agadir, dans le sud du Maroc, un mariage mixte n’a pas pu aboutir. Amine Khairi, 26 ans, devait épouser il y a quelques jours sa compagne de nationalité allemande. Lorsque le couple se présente à la préfecture de police pour entamer la procédure, ça bloque.

«Je me suis présenté, mi-avril 2015, à la préfecture de police d'Agadir, pour les besoins d'une enquête d'usage lorsqu'il s'agit d'un mariage entre un(e) Marocain(e) et une personne de nationalité étrangère», explique Amine Khairi, dans une entretien avec Médias 24. «Ce qui devait en principe durer 24 à 48 heures a pris deux semaines dans mon cas», a-t-il ajouté.

«Le deuxième jour après le dépôt de ma demande, je me suis rendu à l'administration pour récupérer le document. Sur place, on m'a informé que le dossier traîne, et qu'il fallait que je patiente jusqu'à l'arrivée d'un autre agent en charge de l'enquête administrative. Arrivé quelques heures plus tard, l'agent a commencé à me poser des questions sur mes convictions, sur mon passé... des questions gênantes qui relèvent de la vie privée», raconte Amine. Après cet entretien, un autre homme a pris en photo le jeune homme à plusieurs reprises.

Appartenance supposée

La mauvaise nouvelle lui sera annoncée que quinze jours plus tard. «On m'apprend que ma demande a été refusée, motivée par mon ‘appartenance supposée à la mouvance des adorateurs de Satan’», s'étonne Amine. Le lendemain, il fait quand même une autre demande auprès de l’administration. La réponse ne s’est pas fait attendre cette fois.

«Les enquêtes réalisées ont permis d'attester que le demandeur marocain est adepte de ce qu'on connaît sous l'appellation des "adorateurs de Satan" et qu'il vendait des vêtements et des accessoires qui ont relation avec la même orientation, et qu'il a abandonné son commerce depuis l'année 2008. L'apparence de la personne étrangère montre qu'elle fait partie de la même mouvance. La partie marocaine a déclaré être de confession musulmane, alors que la partie étrangère a déclaré être de confession chrétienne», rapporte la même source.

Toujours selon Médias24, le jeune Amine, musicien et grand fan de la musique métal, dont le casier judiciaire est encore vierge, a un look de rockeur, pas plus. Le couple a déposé un recours en justice. On en saura plus dans les prochains jours.

amine
Auteur : moumen2
Date : le 09 novembre 2015 à 01h29
franchement mon petit tu avance vraiment n' importe quoi
amuse toi et fume rien qu' un joint en dehors de chez
et tu verras au lieu de raconter des âneries sans savoir
de quoi tu parles regarde bien la tète de ses deux individu
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
L'anglais est la langue des sciences et de développement
Auteur : banou el hellel
Date : le 07 mai 2015 à 08h22
Au lieu que le police et la justice s'attaquent à la prostitution des enfants , la drogue , la corruption , la maltraitance des petites bonnes, la maltraitance des immigrés subsahariens par des voyous etc......etc.....etc...

Ils ne trouvent rien d'autre que d'emmerder un jeune qui veut se faire des papiers et fuir les injustices des fonctionnaires et des politiques du Maroc .

Enfin une bonne chose que j'ai lu dans des journaux marocains , bientôt on aura la première langue l'Anglais au Maroc , car c'est la langue des sciences et de l'avenir .
Le FRANCAIS est une langue morte sans aucun avenir , d'ailleurs même en France , les hommes politiques français encouragent l'apprentissage de la langue anglaise aux français et en France .
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com