Menu

Politique Publié

Agressions du Raja en Algérie : Les députés demandent des explications, le gouvernement botte en touche

Six groupes parlementaires de la majorité et de l’opposition ont interpellé le gouvernement sur les agressions subies par le Raja en Algérie, mais en vain. Le gouvernement a botté en touche sous prétexte que les ministres concernés étaient absents.

Temps de lecture: 2'
Parlement / Archive - DR

Les agressions subies par l'équipe du Raja en Algérie n’ont pas pu se frayer un chemin à la Chambre des représentants. Le gouvernement a fermé la porte du débat. Cet après-midi, un message du ministre des Relations avec le parlement a annoncé que le cabinet Benkirane n’est pas en mesure de répondre aux questions soulevées par les députés de six groupes parlementaires dont quatre de la majorité et deux de l’opposition. L’absence des ministres concernés est le prétexte invoqué par Habib Choubani.

Et pourtant, Mohamed Hassad était présent à l’hémicycle. De par ses fonctions, le ministre de l’Intérieur est le mieux placé pour prendre la parole au nom de l’exécutif et éclairer les lanternes des députés et à travers eux l’opinion publique. Sans oublier qu’il a demandé à l’ambassade du royaume en Algérie de lui adresser un rapport sur ce qui s’est passé le vendredi 1er mai au stade du 8 mai à Sétif. Le comble c’est que Mohamed Hassada répondu, lors de la même séance, à une question d’un député du RNI sur la violence dans les stades marocains et les mesures que comptent prendre son département pour lutter contre le phénomène.

Une dérobade collective

Sans oublier que le ministre par intérim de la Jeunesse et du Sports, Mohand Laenser n’a pas accompagné le roi Mohammed VI dans son déplacement aux Emirats arabes unis, terminé hier. Il y a quelques minutes, le questeur de la Chambre des conseillers annonçait que le chef du Mouvement populaire s’est excusé, ne pouvant pas répondre à une question des sénateurs de l’Union constitutionnelle sur la rénovation du complexe sportif Moulay Abdellah de Rabat, programmé cet après-midi. Il n'a pas donné la raison de son absence.

De son côté la n°2 de la diplomatie, Mme M’Barka Bouaida, est au Maroc. Ce matin, elle a même pris part à une réunion de la Commission des Affaires étrangères et de la défense nationale à la Chambre des représentants consacrée à la question du Sahara occidental.

Trois ministres du gouvernement tout à fait qualifiés pour répondre aux questions des députés, étaient donc disponibles. Cette dérobade collective de l’exécutif est-elle l’expression d’une volonté du Maroc de rapidement tourner la page de cette affaire ?

Et ça repart (suite)
Auteur : Dr.destouches
Date : le 06 mai 2015 à 10h14
Pour exploser
Et ça repart!
Auteur : Dr.destouches
Date : le 06 mai 2015 à 05h41
On vient à peine de fracasser le record de commentaires sur un le meme sujet dans un article précédent qu'on en remets une autre couche.
C'est à croire que nous ne sommes que des clowns dont on se sert pour exploser
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate