Menu

Politique Publié

Madrid pourrait tout simplement enterrer le dossier des poursuites de sécuritaires marocains

Il n’y aura pas de crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne. Madrid aurait accepté de ne pas transmettre la demande du juge Pablo Ruz à Interpol. En 2007, la France de Sarkozy avait pris la même décision dans le dossier Mehdi Ben Barka.

Temps de lecture: 2'
Jose Manuel Garcia-Margallo et Salaheddine Mezouar / Ph. AFP

Madrid joue la carte de l’apaisement. Malgré l’affaire Pablo Ruz, l’axe Rabat-Madrid fonctionne bien, montrant même une résilience à toute épreuve. «La saisie du juge des autorités judiciaires de son pays pour des poursuites de onze hauts responsables sécuritaires marocains pourrait connaitre le même sort que les mandats d’arrêts lancés en octobre 2007, par son homologue français, Patrick Ramël, en charge de l’enquête sur l’assassinat de l’opposant Mehdi Ben Barka», nous confie une source aux Affaires étrangères. Les fameux ordres d'interpellation de cinq ressortissants marocains ne sont jamais arrivés à destination, à savoir Interpol.

«Le gouvernement Mariano Rajoy ne serait pas disposé à exaucer le dernier souhait de Ruz visant à transmettre tout le dossier à la direction d’Interpol. José Margallo et Salaheddine Mezouar auraient convenu de tourner rapidement cette sombre page», ajoute la même source. Les intérêts capitaux avec le Maroc devraient prendre le dessus sur «le saut d'humeur» de la part du magistrat.

Un baroud d’honneur ?

Le 11 avril, le Bulletin officiel espagnol publiait une décision inattendue, mettant fin brutalement la mission de Ruz au tribunal de l’Audience Nationale après cinq ans d’exercice, alors que le mois n’est pas encore terminé. Son successeur, José Antonio de La Mata, assumera ses nouvelles fonctions au début de la semaine prochaine. Pablo Ruz est pressenti pour occuper le poste de juge d’instruction dans un tribunal de la région de Madrid.

«La demande des poursuites contre les sécuritaires marocains serait juste un baroud d’honneur avant son départ. En février, il avait adressé une requête au ministre de la Justice Mustapha Ramid, pour autoriser une commission rogatoire en vue de collecter plus d’informations sur les lieux de résidence de certains mis en cause. Une demande qui avait essuyé une fin de non-recevoir de la part du PJDiste. En 2008, Rabat avait rejeté une requête identique exprimée par le juge Baltazar Garzon sur ce même dossier.

!!!!les hommes égaux devant la justice!!!!
Auteur : Mac Kenzi
Date : le 15 avril 2015 à 17h44
tt a fait raison, tt le monde rêve et réclame une vraie justice et s’oppose au procureur chargé d'un tel procès qil soit corrompu . Il veut aussi que la justice soit équitable et juste envers tous. tt le problème est là, comment vérifier l'authenticité de chaqu'un de ces mots sur terrain.
mais avant, je pense qil faut commencer par les dossiers les plus vieux, ex:
1. Génocide à gaz au Rif par les deux pays colonisateurs Espagne et France 1925-1926
2.l'expultion, par les Harkis au pouvoir algérien, des 350 000 marocains résidants en Algérie-Décembre 1975.
3.Torture et extermination, par les harkis algériens et milices polysariens, des prisonniers soldats marocains dans les camps de Tindouf 1975-2015.

mais, le nombre de victimes est infini, où sont vos juges fronco-espagnoles?????????????????????

Cher ami l’icône Maroc était un grand symbole dans l’histoire est devenu une doctrine et une action politique, qi pour bcp de pays voisins « croient savoir », vise leur propre instabilité économique ou plutôt comique.
les hommes égaux devant la justice???
Auteur : bbram
Date : le 15 avril 2015 à 08h25
ben oui, el makhzen est fort, très fort, il a le pouvoir, l'influence, l'argent, les medias, et il défend ses hommes, contre la loi des pays démocratiques et contre les marocains aussi, un probable juge marocain qui tenterait de déterrer un dossier concernant un des hommes du makhzen,(on peux toujours rêver..), ça serai plus simple pour lui d'acheter une corde et se pendre, il s'éviterait beaucoup de peine!

après la justice française, il éteint maintenant une plainte de la justice espagnole, alors que quand une plainte est déposé, il faut qu'elle soit instruite pour trier le vrai du faux, condamner celui qui est accusé d'un crime, ce qui s'appel "rendre justice", et quand on a rien a se reprocher on affronte la justice quel qu'elle soit!

pour ce qui est de la justice marocaine de toute façon, c'est le makhzen lui même qui la produit, ce n'est pas aujourd'hui qu'elle sera rendu chez nous..
Coup de pression Hypocrite
Auteur : Hamza
Date : le 14 avril 2015 à 23h59
Ce coup des espagnol est un coup de pression hypocrite envers les décideurs marocains qui a été bien calculé et théâtralisé par les espagnols

Au tour du Maroc de mettre un coup de pression sur les décideurs espagnols comme par exemple crime contre l'humanité dans les assassinats de marocains dans le su et le nord du Maroc et massacres de masse.
@ulyss72
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 14 avril 2015 à 20h47
C'est ce qu'on appelle faire une concession pour rester en bons termes avec le Maroc M. "ulyss72".

Parfois, on n'a pas besoin de pétrodollars et d'un chéquier pour être un bon diplomate. Par contre, même avec des pétrodollars et un chéquier, ce n'est pas sûr qu'on soit un bon diplomate.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com