Menu

Sport Publié

Un athlète espagnol d'origine marocaine contrôlé positif à l'EPO

Temps de lecture: 1'
DR

Mohamed Marhoum, un athlète espagnol d’origine marocaine, a été suspendu après un contrôle positif à l’EPO mené par l'Agence espagnole de protection de la santé dans le sport (Aepsad). L’athlète, originaire de Fnideq et ayant émigré irrégulièrement en Espagne à l’âge de neuf ans, avait jusque-là connu une brillante carrière.

Celui qui est spécialiste du cross (champion d'Espagne actuel) faisait notamment partie de l’équipe nationale espagnole et comptait participer aux prochains Jeux Olympiques de Rio de Janeiro (Brésil) en 2016. Sauf que le dopage est passé par là. L’un de ses entraineurs reste encore incrédule au sujet du contrôle positif de l’athlète. «Je ne peux pas le croire…», a réagi Serafin Becerra qui a dirigé Mohamed lors de ses premiers pas dans l’athlétisme à Ceuta. «Il a toujours eu une très bonne condition physique, le dopage n’était pas nécessaire», a-t-il ajouté.

Son club, le JCOE Guadalajara, avait demandé «l'annulation de la license de Marhoum car ce dernier partait fréquemment au Maroc et s'entraînait à peine en Espagne».  L'athlète a en tout cas gâché une brillante carrière qui lui tendait les bras. Il devra se ressaisir à la fin de sa suspension.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com