Menu

Religion Publié

France : « L’islam, par sa visibilité, déstabilise l’identité nationale », selon l’imam marocain Tareq Oubrou

Fervent défenseur d’un islam à la française, l’imam marocain de Bordeaux Tareq Oubrou est revenu, dans un entretien avec le Monde sur ce qu’il pense de la pratique de la religion musulmane dans la France d’aujourd’hui. Il appelle à l’adaptation de la religion à la mentalité de l’Hexagone, car sa visibilité actuelle, dit-il, fait peur à l’identité française. Détails.

Temps de lecture: 3'
DR

«L’islam, par sa visibilité, déstabilise l’identité nationale» française, déclare le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou, dans un entretien avec Le Monde publié en accès abonné. Le quotidien voulait en fait qu’il s’explique au sujet d’une déclaration faite le 2 février dernier, à la sixième conférence interreligieuse de Bordeaux aux côtés du maire de la ville, l’Umpiste Alain Juppé, sous le thème : «Les religions, source de violence ou de paix sociale». Un évènement en étroit lien avec les attentats de Paris survenus début janvier.

Pour mémoire, l’imam marocain avait déclaré : «il faut une refonte de la théologie musulmane». Il explique que les Français «n’ont pas été préparés à accueillir [la] visibilité» de l'islam. Ceux-ci, d’après lui, ont reçu les premiers immigrés pour la main d’œuvre qu'ils offraient, mais ont «oublié qu’avec les bras viennent des cultures et des religions». Du coup, le fossé s’est creusé entre l’éducation religieuse jumelée à la culture du pays d’origine inculquée par ces immigrés à leurs enfants et les nouveautés de la mondialisation au sein de la société française.

«Il faut adapter l’islam à la mentalité française»

Selon Tareq Oubrou, les musulmans de France doivent prendre en considération non seulement le fait que la laïcité leur permette de pratiquer leur religion, mais également l’aspect des «mentalités». «La liberté en France, c’est la capacité de se libérer de la religion. Il faut donc adapter l’islam à cet univers mental où la pratique religieuse est vue de manière sceptique», affirme-t-il.

Concernant la compatibilité de l’islam avec la laïcité – cette question fatidique objet de nombreux débats ces dernières années et qui s’est amplifié avec les attentats de Paris– l’imam natif d’Agadir pense que la question ne se pose pas, car l’islam est une religion et «pas une civilisation».

«Le jihadisme n’est pas génétiquement lié à l’islam»

D’après le recteur de la mosquée de Bordeaux, le problème aujourd’hui en France réside dans le rapport qu’entretiennent les jeunes avec la religion et les interprétations qu’ils font du Coran. Il explique que le fossé qui s’est creusé entre l’éducation reçue par les enfants d’immigrés et les mentalités actuelles de la société française, tout ceci jumelé à la faible formation de certains imams ont complexifié la situation. «Les jeunes ont du mal à comprendre que le Coran demande des outils d’interprétation. Il y a une dimension historique dans le Coran. Tout n’y est pas absolu», argue M. Oubrou.

Mais l'imam pense que ces interprétations de l’islam n’expliquent pas à elles seules que des jeunes comme les frères Kouachi provoquent des attentats. «Il est évident que c’est multifactoriel», dit-il, expliquant que ces jeunes sont généralement le produit des échecs scolaires, des prisons, de la délinquance, la précarité sociale ou encore l’éclatement des familles. «Dire que [le jihadisme] est génétiquement lié à l’islam, c’est ne rien comprendre ni à l’islam ni à la complexité de l’être humain», estime l’imam marocain.

Pour mémoire, Tareq Oubrou avait fortement condamné les attentats de Paris. Il était même l’un des imams les plus médiatisés au moment où la communauté musulmane était en proie à l’amalgame. Il avait d’ailleurs surpris en affirmant : «l’intention des caricatures [de Charlie Hebdo, ndlr] c’est l’apaisement, c’est même un acte de gentillesse. Il faut voir la caricature au-delà du problème de la représentation du prophète en tant que tel». Aujourd’hui encore, il évoque avec force la formation des imams, l’amélioration de leurs conditions sociales, notamment salariales, ainsi que l’introduction dans les programmes scolaires de l’apport du monde musulman à l’histoire de la France, comme des moyens efficace de lutte contre l'endoctrinement.

Et ta tête de Bouc elle ne destbilise pas l'identité nationale?
Auteur : Hamza
Date : le 16 février 2015 à 15h06
Et sa tête de Bouc, il ne déstabilise pas l'identité nationale?

Avec ça tête typée et son bouc , il est plus visible que n'importe quelle femme voilée, il devrait se faire des cheveux blond et des yeux bleus, c est possible de nos jours. Ainsi , il deviendra invisible dans un certain sens .

Quel idée idiote . Avec une telle logique, on est prêt pour un état fasciste.

Cet Imam, comme un corbeau de mauvaise augure est dans une surenchère permanente. Un imam a t -il besoin de médiatiser ses idées sans cesse? pourquoi ne reste t il pas un simple imam?
@hassan0123
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 15 février 2015 à 23h08
Je suis d'accord que les immigrés doivent respecter la loi du pays même en ayant la nationalité du pays d'accueil.

Mais, on fait quoi des musulmans qui sont français de souche ? On leur demande aussi de quitter la terre de leurs ancêtres ?
bis repetita...deuxieme rectification du soir..
Auteur : samquebec
Date : le 15 février 2015 à 22h45
reflechis un peu...peut etre parceque la france c est leur pays..tu ne crois pas ? pourquoi veus tu que ces citoyens francais quittent leur pays de naissance pour s exiler..?
ils sont francais muslims et pratiquants si tu n es pas content jetes toi d un pont ...lol.
la france c est leur patrie et ils y resteront...et toc!!
les pays musulmans ne manquent pas!!!
Auteur : hassan0123
Date : le 13 février 2015 à 16h17
Pourquoi ces fervents musulmans qui veulent appliquer à la lettre leur islam ne partent pas vivre dans un pays musulman maghreb ou moyen orient?
Vous voulez le beurre et l'argent du beurre comme dirait l'autre!!!!
@ HAQQ
Auteur : francomarocophile
Date : le 13 février 2015 à 11h56
La France est un pays laïque.
C'est aux musulmans de s'adapter à la France et non pas à la France de s'adapter aux musulmans
Ceux qui ne sont pas d'accord, libre à eux de s'installer dans le pays qui leur convient le mieux.


Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com