Menu

Politique Publié

Maroc : Les ministres plus portés sur les festivals que sur les grands drames

Plusieurs ministres du gouvernement Benkirane poursuivent leurs vacances en occupant les premières loges dans des festivals de Tbourida ou de chansons. Une présence remarquée, relevée d'ailleurs par les caméras des médias officiels, alors qu'ils ont brillé par leur absence lorsque des pluies torrentielles ont frappé, cette semaine, certaines région du Grand-Atlas.

Temps de lecture: 2'
Le gouvernement Benkirane II, plus porté sur les festivals que sur les inondations / DR

Les ministres marocains ont un faible pour les fêtes, les mariages et autres festivals. Ce week-end marque leur retour sur les devants de la scène nationale. Ils ont tenu à le faire en assistant massivement à des festivals.

Une semaine de drames à huis-clos

Et pourtant, la semaine qui s'achève a connu des moments de malheurs. Des pluies torrentielles se sont abattues sur des communes rurales à Taroudant causant la mort d'au moins deux personnes et provoquées des crues des oueds à l'origine de la destruction de plusieurs maisons et la perte de quelques voitures. Un drame qui s'est déroulé presque à huis-clos.

A l'exception d'une équipe de 2M qui était sur place, aucun ministre du gouvernement Benkirane n'a fait le déplacement pour présenter ses condoléances aux victimes ou promettre des aides aux sinistrés. L'impacte de ces pluies torrentielles a même atteint les environs d'Agadir. Les communes d'Aït Melloul et Dcheira, indique 2M, n'ont plus accès à l'eau potable. La station d'épuration des eaux du barrage Moulay Abdellah est submergée par les boues.

Toujours dans la région du Grand Atlas, Ouarzazate a connu des précipitations anormales en pleine saison estivale, heureusement sans perte de vie humaine. Au Sahara, Tan Tan a également subi les caprices du climat. Les fortes pluies et les rafales de vent ont renversé un véhicule, causant la mort d'une femme.

Les ministres paradent dans les festivals

S'ils ont brillé par leur absence à Taroudant, Ouarzazte ou à Tan Tan, les ministres du cabinet Benkirane se sont rués sur certains festivals pour y occuper les premières loges. Samedi à Bouznika, le moussem qui célèbre le cheval et la Tbourida (fantasia) a connu la présence de trois membres du cabinet Benkirane : Abdeslam Seddiki, ministre de l'Emploi, Mohamed Abbou, ministre délégué au Commerce, et Mohamed Moubdiî à la Fonction publique. Le même jour à Tétouan où se tient le festival des "Voix de femmes", Charafat Afilal, ministre délégué à l'Eau, et Mohamed Haddad, au Tourisme, ont été au premier rang pour écouter des chansons entonnées par des artistes femmes venus du Maroc et de l'étranger.

De son côté, Mustapha El Khalfi, le porte-parole du gouvernement, a choisi de prendre part à une soirée "culturelle" au festival d'Assilah. Quant au chef du gouvernement, il a interrompu ses vacances pour assister, samedi, au mariage de la fille de son bras droit et confident, Abdellah Baha. Des ministres PJDistes étaient également de la partie.

Le même jour, la direction de la météorologie nationale lançait une alerte d'averses orageuses dans plusieurs régions, notamment aux Moyen et Haut Atlas.

UN NOUVEAU MINISTERE.....!!!
Auteur : Daït Aoua
Date : le 26 août 2014 à 17h51
Faudra songer créer un nouveau Ministére uniquement pour les condoléances....!!! ex... aussi en cas d'accident entre une charrete tirée par un âne et un cycliste....!!! pourquoi pas... ?
Ministres- Festivals & Drames
Auteur : daghrifou
Date : le 25 août 2014 à 12h31
Vous faites un constat et vous relevez des conséquences .
Ce n'est pas suffisant puisque vous n'evoqez point les " Causes"
Il faut relever que c'est devenu une " Culture" pour nos autorités et élus de tout bord à laquelle il n'est pas toujours permis de faillir .
De plus le "Social" est une chasse gardée à qui il n'est pas permis d'empietement .
Donc prière d'aborder ou d'aller au fond des choses avec plus d'objectivité et de maturité pour la bonne information du citoyen non averti.....
erreur
Auteur : Un Citoyen Marocain
Date : le 25 août 2014 à 10h45
Aucun ministre ne s'appel Mohamed Haddad,
Père la morale
Auteur : ElChamali
Date : le 25 août 2014 à 01h12
Il manque plus que la barbe... et la rhétorique et parfaite, pour faire pleurer dans les chaumière...

Ce qu'il faut pas lire... Je suis étonné d'ailleurs que celui qui écrit ces lignes soit bien au chaud chez lui alors que des gens meurent chaque jour !!!??? ... Et pas seulement d'inondations, mais aussi de maladie, d'accidents de la route, de violence conjugales, etc... Il va falloir un paquet de ministre
l irresponsabilité et le manque de conscience ! !
Auteur : Benichou idir
Date : le 24 août 2014 à 22h27
Je vous jure ! que tout ce qui intéresse ces vizirs corrompus ! c est leur fauteuil , et l enrichissement de leur entourage ! les pauvres n ont rien a attendre ; Benky , menace dèja de leur serrer davantage les ceintures, et des vaches maigres en : 2015 !
Voila bouffez la démocratie ! ainsi doit penser Benky .
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate