Menu

Sport Publié

Cyclisme : Abdellah Hida, chronique d'un mauvais coup du sort

Après avoir conquis les pistes marocaines, il était parti sur le Tour de France, pour une étape amateur. Il devait y vivre sa première grosse expérience, gagner en notoriété, mais surtout, gagner. Il a malheureusement chuté sur la route du succès.

Temps de lecture: 2'
DR

Rappelez-vous d'Abdellah Hida, ce jeune cycliste récemment sacré champion du Maroc du contre-la-montre dans la catégorie des moins de 23 ans, et qui devait tenter sa chance sur l'étape amateur du Tour de France.

Par cette participation, son entraîneur Michel Fromont, envisageait de révéler son poulain au grand public, et lui offrir une carrière professionnelle dans le cyclisme. Les bases ainsi posées, la course vers le succès pouvait commencer. La première étape, l'obtention du visa d'entrée en France, - condition essentielle de la participation de Hida à la Grande boucle - , est vaincue le lundi 12 juillet 2010.

Le lendemain, départ de Tanger, et direction Pau, où doit avoir lieu la terrible épreuve de l'ascension du Tourmalet, dans les Pyrénées (sud-ouest de la France). La course doit avoir lieu le 18 juillet 2010, et il faut vite arriver, pour se familiariser avec le parcours.

Une fois à Pau, pas le temps de souffler, il faut aller en reconnaissance du parcours, Les tests sont bons, et Hida s'en sort bien. M. Fromont est confiant pour la suite. La préparation se poursuit sans incident juqu'au jour de la course. Seul bémol, Hida s'est vu attribué le dossard n° 7000 (sur 10 000 participants) par les organisateurs de la course, ce qui lui compliquerait la course à priori, vu qu'il partirait en queue de peloton. Heureusement pour le jeune cycliste, son entraîneur veille au grain, et réussit à profiter du désistement du champion motocycliste Cyril Depres, et d'une faveur de la part des organisateurs, pour obtenir le dossard n°3 à son poulain, lui permettant ainsi un départ en tête de course.

C'est donc dans ces excellentes dispositions que le jeune Marocain débute la course, prêt à entrer dans la légende d'une épreuve qu'il découvre pour la toute première fois. L'étape du Tourmalet, ce sont 3 ascensions, respectivement de 1035, 1474, puis 2115 mètres, avec une arrivée au sommet. Sur la première ascension, celle du Col de Marie-Blanque, notre jeune prodige fait partie d'un groupe de 25 coureurs qui se sont échappés en tête de la course. A ce moment, l'entraîneur doit déjà penser à l'arrivée, et à tout ce qui attend son coureur en cas de victoire, notamment l'entrée dans une formation cycliste professionnelle ; M. Fromont nous confie d'ailleurs que des contacts avaient été établis avec l'équipe Cofidis.

C'est là qu'intervient la fatalité. Lors de la descente du col, un coureur du groupe des échappés dérape à 75km/h, et entraine plusieurs autres coureurs dans sa chute, dont Hida. Le jeune Marocain a eu de la chance, malgré tout. Il s'en tire avec une fracture, et sort rapidement de l'hôpital.

Si le bilan médical est sans gravité pour le coureur, c'est un vrai coup porté au moral de son entraîneur qui voit tous les espoirs placés dans son poulain, ruinés sur un coup de malchance. Il ne sait même plus s'il continuera de suivre le jeune coureur, qu'il voyait comme un grand espoir du cyclisme marocain, et par qui, il comptait donner une autre vision de cette discipline dans le Royaume.

Une chose est sûre, Hida qui n'a que 19 ans, dispose encore d'une grosse marge de progression et peut entamer une longue carrière, pour peu qu'il soit épargné par les accidents et les soucis physiques. Mais il aura aussi sans doute besoin de soutien pour se remettre en selle.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com