Menu

Sport   Publié

Le Maroc remporte la première rencontre officielle du Cécifoot africain

Le Maroc a remporté la première rencontre officielle de l'histoire du Cécifoot africain lors de l'Open Ibsa (International blind sports association), qui se tient à Lille. Ce tournoi regroupant trois pays offre un billet qualificatif pour la prochaine Coupe du monde de la discipline prévue au Japon. Faute de moyens, la compétition a été délocalisée et c’est l’Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels (UNADEV) qui a en assuré l'organisation.

Temps de lecture: 2'
DR

Le sport c’est l’affaire de tous. Ceux qui souffrent d’un handicap y ont droit et se donnent les moyens de devenir champion du monde. Pour les mener à ce rêve, un tournoi de Cécifoot a été organisé à Lille (France) entre trois pays africains : Maroc, Cameroun et Sénégal. Cette première Coupe d’Afrique de la discipline a même été marquée par la présence de deux internationaux sénégalais qui évoluent dans le championnat français (Ligue 1), au LOSC, Idrissa Gueye et Pape Ndiaye Souaré, qui sont venus apporter leur soutien aux pratiquants.

Les «Cécifootistes» marocains ont ouvert le bal avec leurs adversaires sénégalais pour ce qui devait être la première rencontre officielle de l’histoire du Cécifoot africain. Les Lions de l’Atlas se sont imposés sur le score d’un but à zéro face aux Lions de la Téranga grâce à une réalisation d’El Azouzi. La rencontre s’inscrit dans le cadre des préparations pour la Coupe du monde de la discipline qui se tiendra au Japon, en novembre prochain.

Faute de moyens en Afrique, le tournoi a été délocalisé

Handisport pratiqué par des malvoyants opposant deux équipes, composées chacune de quatre malvoyants et d’un gardien de but voyant, le Cécifoot africain commence à connaitre ses premiers succès internationaux. Le tournoi de Lille, où seulement trois équipes nationales ont été représentées, est considéré comme l’équivalent de la Coupe d’Afrique des Nations. Même s’il est à ses débuts, il devrait susciter plus d’intérêt dans le contient dans les années à venir.

L’UNADEV, partenaire de l'Ibsa pour cette édition, a mis en place les moyens pour l’organisation. Elle déplore toutefois les problèmes de visa qu’a connus l’équipe camerounaise. «Les athlètes sont dans une détresse incroyable. Il y a une incompréhension totale. Les sportifs travaillent depuis sept ans pour construire cette rencontre», a déclaré à l'AFP Toussaint Akpweh, directeur des sports pour l’Unadev.

Akpweh déplore que l’enjeu de cette compétition soit ignoré. «J'ai passé toute ma journée d'hier (lundi,) au téléphone (...) pour tenter d'expliquer, sans succès. Je leur ai envoyé des mails pour dire que l'équipe du Maroc a obtenu les visas. J'ai envoyé toutes les fiches expliquant le lieu d'hébergement, les factures pro-forma... etc, sans retour», a-t-il affirmé. «L'enjeu est très important», c'est la porte d'entrée aussi pour la construction d'un centre d'entrainement au Cameroun pour déficients visuels. Cela n'a pas suffi», a-t-il ajouté.

Le Maroc joue ce vendredi contre la sélection All Stars IBSA et affrontera le Cameroun samedi. Enfin, pour boucler la boucle, la sélection Afrique défiera les All Stars IBSA dimanche.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com