Menu

Sport Publié

Coupe Davis : Lamine Ouahab, algérien naturalisé, sauveur du Maroc

Le tennisman d’origine algérienne, Lamine Ouhab, a fait un début triomphal en Coupe Davis avec la sélection marocaine. Grâce à ses trois victoires, dont une en double, il a réussi à sauver le Maroc d’une relégation dans le groupe III.

Temps de lecture: 2'
DR

Le 7 novembre 2013, le tennisman algérien Lamine Ouahab, 30 ans, a été officiellement naturalisé marocain. Un Dahir royal, publié dans le Bulletin officiel, lui avait alors accordé, "à titre exceptionnelle" la nationalité marocaine. Vendredi 4 avril 2014, dans le cadre de la Coupe Davis, il a joué son premier match avec l’équipe nationale.

Sa participation s’est révélée, au final, décisive. Et pour cause, le Maroc se devait de battre l’équipe chypriote pour assurer son maintien dans le groupe II en zone euro-africaine. Après la grande débâcle subie en février dernier, face au Luxembourg à Rabat (5 à 0), une autre défaite aurait été catastrophique pour les amateurs de la petite balle jaune au royaume.

Ouhab a répondu présent

La sélection chypriote est arrivée au Maroc, privée de son n°1 Marco Baghdatis, classé 129ième mondial. Ce dernier a préféré se rendre au Texas, aux Etats-Unis, pour participer au Tournoi ATP 250  de Houston plutôt que de défendre les couleurs de son pays.

Présenté comme le chef de fil de l'équipe marocaine, conduite par le capitaine Mehdi Tahiri, Ouhab a répondu présent, alignant trois victoires d’affilée dont une en double avec Mehdi Ziadi contre la paire chypriote. Le Maroc a pourtant mal débuté la compétition, vendredi dernier, en encaissant une défaite lors du match d’ouverture opposant Hicham Khaddari à Sergis Kyratzis (6-2 2-6 1-6 5-7).

Après ce succès en Coupe Davis, Lamine Ouhab devra confirmer son statut de n°1 marocain à l’occasion de la trentième édition du tournoi Hassan II qui débute, aujourd’hui, au complexe Al Amal à Casablanca.

Le Maroc séduit les stars algériennes

Lamine Ouhab n’a pas le premier algérien à avoir été naturalisé marocain "à titre exceptionnelle". Il n’a fait qu’emboîter le pas à roi du Rai, Khaled. Un autre artiste pourrait bien prendre la même décision : l’humoriste Abdelkader Secteur, un habitué du petit écran au Maroc, notamment par ses spots publicitaires.

Interrogé en mars par le quotidien francophone El Watan sur les raisons de ses nombreux déplacements au royaume, Secteur a expliqué tout simplement : «c’est juste que je suis plus sollicité au Maroc». Une manière pour lui d’apaiser les appréhensions des médias locaux de le voir porter la nationalité du voisin de l’ouest.

La fédé marocaine de Tennis incapable de sortir de bons joueurs!!
Auteur : bedji
Date : le 07 avril 2014 à 21h59
Pour revenir au Tennis, le Tennis marocain est vraiment très faible car avec les facilités naturelles du Maroc :de nombreux complexes de Tennis dans les grandes villes marocaines et de qualité, de nombreux tournois de Tennis, un climat très favorable,... le Maroc est incapable de sortir un joueur dans les 500 premiers de l'ATP. Manque d'encadrement technique?, manque de qualités mentales chez les joueurs marocains pour travailler dur et se battre?

Liamine Ouahab est l'arbre qui cache la forêt, il n'est pas un produit de la cédé marocaine comme ne l'étaient ni Arazi ni El Aynaoui.
Demandons à la fédé marocaine quel(s) champion(s) elle a réussi à sortir !
ça fait plaisir...
Auteur : FATEM95
Date : le 07 avril 2014 à 15h49
... de voir la proximité maroco-algérienne autrement que dans une rivalité stérile. Pour "enfoncer une porte ouverte", je dirai que ces deux pays sont liés par la langue, l'Islam, la berérité et l'Histoire. Des fois on se prend à rêver...
Bravo
Auteur : berhoc
Date : le 07 avril 2014 à 14h33
Bien joué Lamine, tu défends bien les couleurs de notre pays :-) !
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com