Menu

Politique Publié

Sahara : Nouvelle stratégie de Ross qui propose des « échanges bilatéraux discrets » entre le Maroc et le Polisario

Après neuf rounds de réunions informelles, Christopher Ross propose une phase de pourparlers indirects, basés sur «des échanges bilatéraux discrets». L’Américain a fait cette annonce, mercredi soir, au Conseil de sécurité. En cas de réussite de cette nouvelle formule, il entend passer à des négociations directes. Ross a fait part, également, de son intention de retourner, dans les semaines à venir, dans la région.

Temps de lecture: 2'
DR

Dans la soirée du mercredi 30 octobre, les membres du Conseil de sécurité (CS) ont écouté le compte rendu d'un rapport sur le Sahara occidental, présenté par Christopher Ross. La séance s’est tenue, comme d’habitude à huis-clos. Le médiateur, selon le centre de nouvelles de l’ONU, compte retourner dans la région «dans les semaines à venir» afin de s’assurer de la volonté des parties à engager des négociations sérieuses et intenses. En revanche, aucune date n’a été fixée pour le prochain périple du diplomate américain, sachant qu’il a effectué une tournée, du 7 au 25 octobre, au Maroc, Algérie, dans les camps de Tindouf et en Mauritanie.

Ross souhaite des «échanges bilatéraux discrets»  

Devant  les Quinze du CS, l’envoyé personnel de l’ONU au Sahara occidental a proposé la tenue d’une phase de pourparlers indirects, juste entre le Maroc et le Polisario sans l’Algérie et la Mauritanie.

En cas de réussite de cette nouvelle potion d' «échanges bilatéraux discrètes», Christopher Ross entend passer à l’étape des négociations directes entre les deux parties. Ce qui serait, en effet, un retour à la méthode préconisée, entre 2007 et 2009, par le prédécesseur de Ross, le Néerlandais Peter Van Walsum, couronnée par les quatre rounds de Manhasset.

L’Américain avait, lui-même, reconnu le 28 novembre 2012, devant le Conseil de sécurité, l’échec des neuf tours des réunions informelles qu’il avait organisées depuis sa désignation à ce poste par le secrétaire général de l’ONU. Pour mémoire, il avait appelé «l'ensemble de la communauté internationale de s'y joindre pour encourager les parties au conflit à entamer des négociations sérieuses afin de parvenir à une solution honorable qui mette fin à ce conflit».

Au cours de la réunion du mercredi 30 octobre, le chef de la Minurso, Wolfgang Weisbrod-Weber, a également pris la parole. Le centre de nouvelles de l’ONU n’a donné aucun détail sur la teneur de l’intervention de l’Allemand.

Par ailleurs, la nouvelle proposition de Ross intervient à un moment d’escalade diplomatique entre le Maroc et l’Algérie. A quelques heures de l’intervention du diplomate américaine devant le CS, Rabat a décidé de rappeler son ambassadeur en Algérie.

je souhaite du bonheur aux mahgrébins
Auteur : pezillayves
Date : le 10 novembre 2013 à 08h43
Salam ou hala ikoum frères algériens et marocains,
Je reviens de La Mecque et j'ai vu l'ambiance des frères marocains, algériens et tunisiens. Je vous souhaite à tous de voir ce que j'ai vu et ressentir ce que j'ai ressenti dans ce Lieu. Je suis triste quand je vois ce qui se passe entre nos pays, Nous lisons le même Coran, nous faisons la même Prière, pourquoi tant d'animosité? pourquoi? La vie est si courte. Allah yedhina ou yehdikoum
La solution est d'écarter l'Algérie.
Auteur : LAHSENOBE
Date : le 01 novembre 2013 à 11h05
Écarter définitivement l'Algérie de toutes négociations sur Sahara marocain, et le Sahel serait une très bonne chose pour stabiliser la région . et en plus, lui demander des comptes sur disparus, les prisonniers et les otages sahraouis kidnappés du Sahara et détenus à Tindouf,ainsi que l'implication de l'Algérie dans propagation du terrorisme, la déstabilisation des pays subsahariens.
Dernière modification le 01/11/2013 11:08
Stratégie.
Auteur : Disnay
Date : le 01 novembre 2013 à 08h26
La stratégie de Ross est claire : l'usure de la position du Maroc, en faisant de la Minurso un tribunal pour juger les "infractions" aux "droits de l'homme", un domaine vague à souhait. En effet rien n'est plus facile, avec de la mauvaise foi, que de se prétendre victime de "non respect des droits de l'homme" : c'est gagné d'avance quand les juges sont des fonctionnaires internationaux. Leur impartialité est des plus douteuses. Et l'Algérie le sait fort bien, elle qui est bien douée dans l'achat des consciences.... Le Maroc vaincra, fort de son Roi et de son peuple.
aucune négociation possible avec l'Algérie!
Auteur : bedji
Date : le 31 octobre 2013 à 18h54
des échanges bilatéraux discrets Ok mais tant que l'Algérie avec ce gouvernement là sera présente dans les négociations il n'y aura JAMAIS aucune avancée dans les négociations. je ne comprends pas que l'ONU s'entête à vouloir impliquer l'Algérie. Si le Polisario et le Maroc s'entendent sur l'autonomie alors ce sera certes une solution "win-win" pour le Maroc et le Polisario mais assurément le gouvernement algérien sera le grand perdant, victime de son entêtement!
complètement bouché !
Auteur : mandrin43
Date : le 31 octobre 2013 à 18h23
Est ce que tu comprends quelque chose en lisant mon commentaire ? c'est quoi cette réponse ?
l' Algérie n'a jamais existé, imagine toi qu'on enlève le mot Algérie et tout ce qui tourne autour de l'Algérie, il n'y aurait plus de journaux marocains.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate