Menu

Culture Publié

Télévision: Les télénovelas en Darija débarquent au Maroc !

Du Mexique au Maroc, la distance est énorme…géographiquement. Mais dorénavant, cette distance sera moins apparente : les télénovelas mexicains dont désormais diffusées en Darija ! De quoi faire sauter de joie et doubler en nombre les milliers de marocains – voir les millions – toute classe sociale confondue, qui sont éperdument fans de ces sitcoms latino américains, selon l’agence de presse espagnole EFE.
Temps de lecture: 2'
DR
Le feuilleton « Les deux visages d’Ana » occupe toutes les discussions ces deniers temps sur les terrasses des cafés et dans les rues de grandes villes comme Casablanca. Il s’agit de la première télénovela mexicaine traduite en Darija. Les Marocains s’étaient depuis une dizaine d’année habitués à la traduction en Arabe syrien, libanais et surtout égyptien de ces séries télévisées latino-américaines. En effet, ces pays du monde arabe ont depuis longtemps développé leur industrie de traduction et de sous titrage de produits télévisuels étrangers. La compréhension était certes assurée auprès des Marocains, mais, une télénovela, en Darija de chez nous, c’est une véritable révolution pour les mordus du petit écran.

Aziza Ainak, la trentaine, a du mal à cacher sa grande surprise lorsqu’elle a entendu, pour la première fois, un personnage de télénovela résidant à Miami aux Etats-Unis s’exprimer en Darija aussi bien quelle-même, voire beaucoup mieux. « On fait passer plusieurs séries mexicaines à la télévision, mais celle-ci (Les deux visages d’Ana) a l’avantage d’être compris par tout le monde », a-t-elle commenté. A travers l’optimisme d’Aziza, se reflète celui des millions d’autres téléspectateurs à travers le Royaume.

L’arabe classique continue à être la langue la plus couramment utilisée dans les émissions diffusées au niveau des deux chaînes publiques du Maroc, Al-Oula et 2M. Cependant, il existe quelques petites différences entre l’Arabe dialectale, parlée dans la rue, et la version classique. Par conséquent, avec un taux d’analphabétisme supérieur à 40% de la population, une grande partie des Marocains éprouve des difficultés à comprendre certains programmes télévisés à l’image des films et séries turques sous titrés en Arabe classique, la plupart du temps.

C’est d’ailleurs pour cette raison que la chaîne 2M a estimé que les télénovelas en Darija seraient à portée de la compréhension de 80% des téléspectateurs marocains. La chaîne a ainsi confié la réalisation de la traduction de la série « Les deux visages d’Ana » à une entreprise, Plug In, spécialisée dans ce domaine. A la suite de deux semaines de diffusion de la télénovela en version Darija, le résultat fut très positif.

D’après l’agence EFE, du côté de la population, surtout à travers les forums de discussion, certains Marocains ont encore du mal à se faire à l’idée d’entendre à la télé des étrangers, appartenant à d’autres cultures bien différentes de la leur, s’exprimer en Darija. Par contre, Hicham Chraibi, codirecteur de Plug In, voit en ces opinions une expression de crainte, voire de rejet, par rapport à tout ce qui est nouveau. Il poursuit en soulignant que c’est plutôt une manière de développer et de « revaloriser  notre langue », la Darija, « à l’image du dialecte syrien ou égyptien ».

La chaîne 2M est déjà en réflexion pour choisir la prochaine télénovela qui fera l’objet d’une traduction en Darija. Pour le moment, « Les deux visages d’Ana » poursuit son success history auprès des amateurs, de tous âges, de télénovelas mexicaines.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com