Menu

Politique   Publié

Egypte : le roi a félicité le nouveau président, les islamistes condamnent la destitution de Morsi

Face aux événements en Egypte, les islamistes marocains ont adopté la même position : condamnation de la destitution de Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans. Une position contraire à celle de la monarchie.

Temps de lecture: 2'
Un pro-Morsi face à l'armée egyptienne / DR

Le roi Mohammed VI a adressé, vendredi 5 juillet, un message de félicitations au nouveau président égyptien, Adly Mansour. «Au moment où vous assurez la présidence provisoire de l'Egypte, en cette période délicate et décisive de transition dans l'histoire de Votre cher pays, Nous vous exprimons Nos sincères félicitations, implorant le Très Haut de vous accorder succès et de guider Vos pas dans cette mission importante», indique un message du monarque. Sur les traces de l’Arabie saoudite et des autres pays du Golfe, le Maroc devient, ainsi, le premier pays de la région maghrébine à reconnaître le coup de force des militaires ayant mis un terme au pouvoir des Frères musulmans.

Un coup d’Etat pour Al Adl Wal Ihssane

En chœur, la mosaïque de l’islamisme marocain condamne la destitution de Mohamed Morsi. Dans un entretien accordé à la chaine TV en ligne d’Al Adl wal Ihassane, Fathallah Arsalane, le n°2 de la Jamaâ, qualifie le changement de pouvoir en Egypte de «coup d’Etat militaire mais ayant un habillage civil, et ce, par la présence du cheikh de la mosquée El Azhar, le chef de l’église copte et des personnalités politiques».

Le secrétaire général d’AWI refuse catégoriquement  de qualifier ce qui se passe en Egypte de seconde phase de la révolution, arguant que le «putsch est un net retour en arrière. Alors que nous étions en face d’une part d’un président démocratiquement élu lors d’élections libres et transparentes et d’autre part d’une constitution ayant requis l’adhésion des deux tiers de la population». Arsalane a, bien entendu, omis d'aborder les circonstances de l'adoption de cette loi fondamentale.

Le MUR, la matrice du PJD, n’oublie pas le Maroc

Même son de cloche chez le Mouvement unicité et réforme. Dans un communiqué du 6 juillet, le bureau exécutif du MUR «condamne le coup d’Etat contre le premier président en Egypte démocratiquement élu», «dénonce et la vague d’arrestation dans les rangs des partisans de la légalité démocratique et la fermeture de supports de médias, presse écrites et télévisions». Même en prenant une position sur un événement qui se passe à des milliers de kilomètres de chez-nous, les amis de Mohamed Hamdaoui n’oublient pas le Maroc. Puisant dans la rhétorique du PJD, ils concluent que la destitution de Mohamed Morsi s’inscrit dans le cadre de l’affrontement permanent entre le «courant de la réforme» et celui du «contrôle et de la prévarication».

Silence chez les frères de Benkirane

Six jours après l’intervention de l’armée en Egypte, aucune réaction officielle du secrétariat général du PJD n'est enregistrée.  Seuls quelques têtes d’affiche du parti de la Lampe, à titre personnel, ont exprimé leurs avis là-dessus. Ce silence est la conséquence des nouvelles obligations gouvernementales. Il est clair que la formation de Benkirane se trouve dans une situation très embarrassante, d’un côté elle est de tout cœur avec les Frères musulmans et de l'autre, elle ne pourrait communiquer une position contraire au message de félicitations qu’a adressé le roi Mohammed VI au président Adly Mansour.  

Si le PJD a adopté un profil bas, il a laissé au bureau national de la jeunesse de parler en son nom. Bien entendu, cette organisation a condamné le «coup d’Etat contre le président Mohamed Morsi». Entre le PJD et les Frères musulmans, les relations sont plus que fraternelles. Mi-juin, le président du MUR, Mohamed Hamdaoui, était en visite en Egypte. Au même moment, Mohamed El Beltaji, un cadre du parti de la Liberté et de la Justice, l’aile politique de la confrérie, était l’invité du PJD.

SUITE.......
Auteur : Daït Aoua
Date : le 08 juillet 2013 à 20h41
Jusqu'à maintenant ce qui se passe dans ces pays nous montre, et sans discussion possible, qu'on ne gagne jamais rien avec islamiste ( les RADICAUX ) enfine une chose les emmerdes....

Y en a qui mettent ces gens au pouvoir et puis par la suite ils s'en mordent les doigts....

ils ont voulu un vélo ...Eh bien... qu'ils pédalent maintenant..!!

ils n'ont qu'à laver leur linge sale entre eux, ( ils sont tous fréres et soeurs ) sans faire chier leur monde.... !!!

Qui a dit que les loups ne se mangent pas entre eux.. ?

ils n'apprendront jamais autre chose que la violence, c'est leur sport favori, et bien tant mieux pour eux alors.. !!
qu'on ne s'en mêle surtout plus... pas.... et que notre pays s'occupe d'abord de ces propres problémes d'abord, soins de sant", éducation, transport en commun, sa propre sécuritè, et continue à vivre dans la tranquilitè, la stabilité, sa sécurité, grâce à notre ROI, notre Police, et surtout nos valeureux et vaillants FAR......

J'ajoute qu'à mon avis, tous ces gens qui aspirent à devenir une legende pour leur pays, alors ils leur suffit qu'ils fassent comme...l'Abbé-Pierre, Soeur-Theresa, et le Pére-Damien.....

Pour ce qui est de Mr Benkirane je trouve qu'il a bien fait de se taire et ne pas s'en mêler, ce que notre ROI aurait dû faire aussi... avec tout le respect que je lui dois....
Du moment qu'on nous foute la paix ça me va ... !!!
Auteur : Daït Aoua
Date : le 08 juillet 2013 à 19h59
Tout cela est surréaliste, scandaleux, honteux....Où vont ces pays... ? Quand et comment ça va se terminer dans ces pays... ?

Cette fois-ci, la crédibilité, la stabilité, la justice, prennent un sacré coup.... dans ces pays... ces etats ( pays ) est de 0 pointé...!!!!

Voyez ce que sont devenus la tunisie, l'egypte, le libye, la seyrie, l'algerie, l'afghanistan, des reperes de barbus, des pays à éviter, si la richesse des uns, et le tourisme des autres meurt..... Eux aussi.....

Eradiquons tous les fous de DIeu, et le monde connaitra des jours meilleurs.... !!!!

Pour moi, les integristes c'est comme une pustule sur la jambe d'un l'épreux, pour éradiquer la maladie il faudra un long, et lent, processus qui demandera beaucoup de sacrifices d'hommes au combat pour être un jour libéré de ce fléau.....

Jusqu'à maintenant ce qui se passe dans ces pays nous montre sa
ALGERIE BIS
Auteur : coleredu59
Date : le 08 juillet 2013 à 16h33
CE QU A CONNU L ALGERIE , L EGYPTE POURRAIS LE CONNAÏTRE. LES OPPOSANT A MORSY ONT TUES LA DEMOCRATIE EN SOUTENANT LES MILITAIRES .
quel honte
Auteur : paysan81
Date : le 08 juillet 2013 à 16h12
le roi du Maroc est soumis au lobby bancaire et mondialiste qui viennent d'attaquer l'egypte de maniere assez fourbes. est-il soumis par peur ou par ideologie thats the question
Vive la Laicité
Auteur : abdo447
Date : le 08 juillet 2013 à 15h07
le problème des ARABES ( islamistes ou autres) c’est qu’ils sont encore Noyés dans le TRIBALISME et le Sectarisme Religieux !

Seul un Régime ( ou une idéologie) basée sur la "CITOYENNETÉ" peut aboutir à l’établissement d’un État de DROIT.

les États arabes ( et musulmans) doivent s’inspirer du modèle Français ( basé sur la laïcité ) pour réussir un vrai projet de société.

car les idéologies basée sur la Religion ne mènent et ne mèneront qu’à la

Guerre CIVILE
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate