Menu

Article

Maroc/Espagne : L’avenir de Sebta et Melilla serait-il lié à celui de Gibraltar ?

Entre le Maroc et l’Espagne, les différends territoriaux ne manquent pas. Ceux de Sebta et Melilla sont source de tension permanente entre les deux pays.  Aux revendications marocaines, toutefois timorée sur les deux villes, l’Espagne réplique par ses propres revendications sur Gibraltar sous souveraineté britannique. L’avenir de Sebta et Melilla serait-il lié à celui du Rocher ? C’est la position soulevée par un diplomate espagnol.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

«Quand l’Espagne récupère Gibraltar, Ceuta et Melilla pourraient être rétrocédées au Maroc». Les propos sont d’Angel Manuel Ballestero, tenus dans un entretien qu'il a accordé à la publication en ligne elfarodigital.es. Ballestero est un diplomate très expérimenté et un excellent connaisseur du dossier du Sahara occidental. Et pour cause, l’homme était le premier et le dernier représentant de l’Espagne dans la région post-1975 où il avait passé quatre ans.

Visiblement très sûr de ses arguments, l’ambassadeur affirme que «Rabat sait parfaitement que  la voie juridique» ne pourrait lui assurer le retour à sa souveraineté de Sebta et Melilla mais «c’est la voie politique, la mieux appropriée pour appuyer ses revendications. Et c’est la raison pour laquelle, le Maroc ne frappera jamais à la porte du Tribunal international de justice, parce qu’il est conscient que ses chances seraient minimes (…) Pour le royaume alaouite, le conflit n’est pas juridique». Et c’est précisément la même approche prônée par Madrid sur la question de Gibraltar. Un dossier qui ne figure pas à l’ordre du jour de 4ième Commission de l’ONU sur la décolonisation.

Une 3ième voie est possible pour les deux villes

L’avenir de Sebta et Melilla n’est pas automatiquement lié à l’Espagne ou au Maroc. Le diplomate Angel Manuel Ballestero n’écarte pas la possibilité d’une 3ième voie qui serait claquée sur le modèle de Monaco, un Etat dépourvu de politique étrangère et d’armée mais entretenant des relations privilégiés avec Rabat ou Madrid. Mais en tenant compte du contexte actuel, le diplomate constate que la souveraineté espagnole sur les deux villes n’est nullement menacée par les revendications marocaines. Le niveau de vie assez élevé à Sebta et Melilla par rapport à celui au Maroc favorise nettement ce statut.

Une lecture qui a déjà fait ses preuves à Gibraltar. Les habitants du Rocher avaient rejeté à une majorité écrasante, par le referendum du 7 novembre 2002, (98,48 contre seulement 1,03%), l’accord de la co-souveraineté signé entre le chef du gouvernement britannique, le travailliste Tony Blair, et son homologue espagnole José Maria Aznar du PP.

L’option défendue par l’ambassadeur, Angel Manuel Ballestero, est à l’opposé de celle de Maximo Cajal, également un diplomate et ancien conseiller de Zapatero de 2004 et 2008. Dans son livre, paru en 2003 «Ceuta et Melilla, Olivenza et Gibraltar, où s'arrête l'Espagne?», l’auteur propose la rétrocession des deux villes au Maroc.

Sebta et Mellila ont été occupées par la force
Auteur : axis7
Date : le 12 juin 2013 à 13h01
Sebta , Mellila et les iles ont été occupées par la force. Aucun accord bilateral maroco-espagnol ne reconnait une quelconque retrocession à l'Espagne. Ce sont donc des colonies illegales.
Gibraltar, lui , a été cede officiellement par l'Espagne à la Grande Bretagne en 1713.
Le Maroc doit faire valoir ses droits et ignorer l'hypocrisie espagnole qui vise à masquer un vol de territoire. Tout comme l'Espagne essaie de nous voler notre mer territoriale au large des Canaries.
Assez de concession à cette Espagne source de pbs permanents.
Le sort de Ceuta et Melilla n'est pas celui de Gibraltar.
Auteur : Chibani2
Date : le 11 juin 2013 à 17h44
Demandez à S.M. sur le sort de Ceuta et Melilla et qui a cédé ces 2 enclaves aux Españols.
Informez Majesté mes concitoyens sur ceux (vos prédécesseurs),qui ont signé et cédé ces 2 zones franches Españoles (Ceuta et Melilla).
Gibraltar est territoire Britannique "territoire autonome du Royaume Uni depuis 1713 "Traité d'Utrecht",l'Espagne avait cédé à la Grande Bretagne à perpétuité "pour toujours la propriété de Gibraltar,c'est identiquement le même traité signé par ceux qui règnaient au Maroc,la dynastie Alaouite pour ceuta et Melilla.
Nous ne verrons jamais,jamais Ceuta et Melilla sous le drapeau Marocain,mes chers concitoyens ne rêvez pas même si le rêve est le propre de l'Homme"Ceuta et Melilla ne seront jamais Marocains".
Voilà ce que l'ONU et l'Espagne comme de bien entendu souhaitent comme statut au Sahara Occidental "Territoire autonome du Maroc" avec un parlement législatif,des Ministres et un Gouverneur représentant les Sahraouis.
Le sort de Ceuta et Melilla est entre les mains de l'Espagne et de personne d'autres.
Dernière modification le 11/06/2013 17:54
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com