Menu

Culture   Publié

Excuse My French : Le 1er album du rappeur marocain French Montana ne décolle pas aux Etats-Unis

Le 21 mai, le rappeur Maroco-américain, a enfin sorti «Excuse My French», son premier album. Avec près de 50 000 exemplaires vendus en une semaine, il est loin du succès espéré. Le rappeur a pourtant su s'entourer des meilleurs artistes, à moindre frais.

Temps de lecture: 2'
DR

L’ambitieux rappeur maroco-américain French Montana n’aura vendu, en une semaine, que 50 000 exemplaires de son premier album «Excuse my french». Sorti, le 21 mai, il est loin des 200 000 exemplaires espérés. Le rappeur a peut-être été pénalisé par sa propre stratégie qui consiste à créer et maintenir le buzz autour de lui en sortant régulièrement des single. A 11 jours de la sortie de cet album, il lançait gratuitement Fuck What Happen Tonight.

La tactique, du moins, a fait sa réputation dans le milieu du hip hop américain puisque le jeune Marocain, né Karim Kharbouch à Rabat et émigré dans le Bronx, à New York, à 12 ans, a réussi à susciter l’intérêt des plus grands. Avant même l’invention de Youtube et Facebook, révèle Billboard, il avait lancé la série de DVD underground «Cocaïn City», dans laquelle il interviewait d’autres rappeurs et filmait leur freestyle dans des lieux alternatifs et glauques à travers New York. Aujourd’hui, il collabore systématiquement avec les superstars du hip hop, ce qui fait dire à certains qu’il n’a pas le talent nécessaire pour chanter seul. Sa stratégie a si bien fonctionnée qu’elle a conduit à une guerre d'enchères de tous les labels hip hop importants comme on en voit rarement. French Montana a finalement signé avec Bad Boy Records.

A-t-il empoché gros par anticipation d’un succès qui se fait aujourd'hui désirer ? Pour French Montana, «l’argent est la chose la plus importante car il pourrait venir un temps où il n’y aura plus de label derrière toi et où tu devras de soutenir seul», explique-t-il sur Billboard. «Il a une liste très courte des choses qui viennent avant son compte en banque, indique le journal spécialisé qui l’a rencontré : sa famille et son ami le rappeur Max B. Une liste parfaitement exacte.

Bosser gratos

French Montana révèle ainsi qu’il n’a payé aucun des artistes qui ont collaboré avec lui sur «Excuse My French». «La seule personne que j’ai payée est mon ami Max B», reconnaît le rappeur marocain. Ce dernier purge une peine de 75 ans de prison pour tentative de meurtre. Il a collaboré avec French Montana sur le titre «Once in a While». Tous les autres artistes, Cash Money Records' Birdman, Maybach Music Group's Rick Ross, P. Diddy, Drake, Lil Wayne, Nicki Minaj, 2 Chainz, Snoop Dogg, Fabolous, Trey Songz, The Weeknd, DJ Khaled, Raekwon, Ne-Yo, n’ont pas été payés, en dépit de leur renommée.

Une montagne de grands noms du hip hop. «Ce n’est pas vraiment lui qui a besoin des autres pour ses enregistrements. Ce sont les autres qui ont envie de prendre part à ce qu’il fait», explique le président de Bad Boys, le label avec lequel il a signé, Harve Pierre. «Je me sens juste comme si j’avais été béni par tous ceux qui s'intéressent à mon travail», souligne French Montana. Bénédiction gratuite.

 "The best album of the decade"

French Montana
Auteur : sangoku1245
Date : le 08 juin 2013 à 17h01
Vous vous trompez.

Les prévisions de la maison de disque était de 45 à 50k la première semaine.

Quand il parlait d'en vendre de 200 000, c'était au total, pas en 1ère semaine.
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com