Menu

Article

Maroc : 77 milles hectares de terres agricoles publiques occupées illégalement par le privé

Il ne passe pas une semaine sans qu’un ministre du PJD brille par une annonce importante. Cette fois, c’est le tour de Azami Idrissi. Le ministre du budget vient de «déterrer» le dossier des terres agricoles publiques exploitées illégalement par le privé.

Publié
DR
Temps de lecture: 2'

77 milles hectares des terres agricoles appartenant à l’Etat sont occupées illégalement par le privé. Le chiffre a été donné, mardi à la Chambre des conseillers, par le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances chargé du budget Idriss Azami. Ce membre du PJD est habitué à faire ce genre de révélation. C’est lui, en effet, qui annonçait, il y a quelque mois au parlement, que l’entraineur du onze national ne payait pas de taxes. Cette fois Azami vient de lever le voile sur un dossier brûlant, longtemps mis sous le boisseau par les précédents gouvernements, à cause de son extrême sensibilité.

Devant les membres de la Chambre haute, le ministre Azami Idrissi n’a pas donné ni de détail sur la répartition géographique des 77 milles hectares, de même qu’il a évité de citer quelques noms de personnes ou certaines sociétés qui exploitent illégalement des terres publiques. En revanche, il a présenté les deux mesures phares que compte entreprendre son département afin de «régulariser» cette anomalie : Louer pendant une période de trois ans renouvelables les terres agricoles dont la surface oscille entre 10 et 20 hectares et appliquer la procédure d’évacuation pour les grandes surfaces.

Le chef du département du Budget aura-t-il les coudées assez franches pour mener à bien son plan visant à établir le droit. Il aura notamment à affronter d’un côté le puissant lobby agricole, ayant de solides réseaux dans les hautes sphères de l’Etat, et qui profite, depuis des années, de ces terres sans avoir à rendre de comptes à personne. De l'autre côté il devra déloger des populations qui ont érigé sur les biens publics des douars, tâche qui sera également très difficile. Certes, et contrairement aux premiers, elles n’ont pas de relais dans les rouages du Makhzen mains elles ont pour eux le nombre. Un argument qui a son pesant d'or lors des rendez-vous avec les urnes.

Le précédent de Rebbah

Force est de constater que depuis l’arrivée au gouvernement, les ministres du PJD ont brillé par ce genre de révélations sans être suivies d’aucune mesure concrète visant à corriger les erreurs ou les anomalies qu'ils viennent de rendre public. Bien avant Azami Idrrissi, son «frère», Abdelaziz Rebbah, le ministre des Transports et de l’Equipement, dans la foulée de la publication de la liste des bénéficiaires des agréments de transports routiers, annonçait, au parlement, que 55% des carrières de sables sont exploitées illégalement. Le responsable PJDiste promettait de rétablir le droit et d’ouvrir ce secteur à tous les Marocains désireux d'y investir à condition de répondre aux critères d’un cahier de charges qui sera lancé incessamment. Des mois ont passé sans que ce cahier des charges ne voit le jour.

Bla Bla!
Auteur : astaf
Date : le 02 août 2012 à 17h10
On annonce, on annonce sans jamais rien faire, c'est comme légitimer ces voleurs si aucune mesure n'est prise pour rendre à césar ce qui lui appartient.
Sinon le peuple comprendra par là qu'il faut qu'il aile au front pour faire sa révolution, et ça doit bouillonner d'entendre des choses on ne peut plus énervantes sans jamais aucune justice.
quand verrons nous un nettoyage?
Auteur : Btof
Date : le 02 août 2012 à 16h00
depuis des années je m'amuse a survoler le Maroc avec google earth et surtout la zone nord du cote de Tetouan, Martil, Sidi abdeslam, Azla, Amsa, jusqu’à ouedlau. le déboisement est massive (année 2002 a 2012). je mes suis amuser a demander a qui appartiennent ces terres mal-acquise et devinez quoi? ce sont tous des servant du makhzen ou leurs familles. des forets entiers partis. Ces terres sont vendus a des spéculateurs. Les eaux et forets sont au courant mais ferment les yeux ou sont complices moyennant bakchich. Si le gouvernement voulait faire un grand nettoyage, il pourrait commencer par ces petites vipères qui empoisonnent la vie des honnêtes gens. Si le PJD veux ce faire réélire il devra prouver qu'il ai différent de ces prédécesseurs.
Parasites
Auteur : charmeur de serpent
Date : le 02 août 2012 à 14h25
Il est temps de trouver des insecticides aux parasites qui longent le corps de notre pays et qui sucent son sang au risque de le vider. Dénoncer ces parasites, est un bon début vers la désinfection totale.
COMBATTRE LA MAFIA
Auteur : chti
Date : le 02 août 2012 à 13h20
merci à ce membre du PJD , j'éspère qu'il sort aussi les magouilles de l'immobilier qui ce passe à mohammedia avec une mafia qui dure depuis quelques années .
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com