Menu

Breve

Epidémies en Afrique : Le Maroc réitère son appel pour la création d'une plateforme d'experts

Publié
Mohamed Arrouchi, ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Union africaine et la CEA-ONU. / DR
Temps de lecture: 1'

Le Maroc a réitéré à Addis-Abeba devant l’Union africaine son appel pour la création d’une plateforme d’experts africains pour la lutte contre les épidémies en Afrique.

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Union africaine et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi a souligné, lundi, la nécessité de la création de cette plateforme afin d’accompagner les autorités compétentes des pays africains en matière de conseil dans la lutte contre les épidémies en Afrique, et de permettre un échange d’expertise en continu afin de consolider la coopération intra-africaine.

S’exprimant lors de la 41e session du Comité des représentants de l’UA qui poursuivait ses travaux par visioconférence, en prélude au prochain Sommet de l’UA (6 et 7 février), il a relevé que cette proposition s’inscrit dans le cadre des efforts de l’institution panafricaine dans le renforcement du savoir et de l’expertise africaine, ainsi que son autonomie dans le domaine des produits, équipements et logistiques médicales.

En proposant la création d’une plateforme d’experts africains pour la lutte contre les épidémies en Afrique, le Maroc réitère l’importance de la dimension opérationnelle dans le cadre de l’action africaine commune pour répondre aux aspirations légitimes du citoyen africain, a ajouté Mohamed Arrouchi.

L'ambassadeur représentant permanent a également appelé la Commission à mettre à profit ses structures pour renforcer la résilience de l’Afrique dans la lutte contre les épidémies, notamment de par l’opérationnalisation pleine et effective de l’Agence des Médicaments Africaine, qui permettra une plus large autonomie au continent dans la mise à disposition de médicaments pour tous les citoyens africains.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com