Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
Je tiens à vous dire que vous êtes des nazes pour la plupart. Merci de votre...
F
19 février 2012 16:23
Mon but est de lancer une conversation au sujet de l'engagement de fond du jeune musulman en france.

Beaucoup d'entre nous appartenant à "la meilleure des communautés" se félicitent de leur foi et d'être croyant.
Internet et les réseaux sociaux permettent même maintenant de s'exposer à outrance ce qui permet à n'importe quel faux dévot de se rassurer sur sa religiosité.
A croire que c'est un lot de thumbs up et de clics sur "j'aime" cé troooOp Mashallah sur le coran de la Mecque, d'adhésion en masse à des groupes du genre, "i'm muslima jusqu'à la mort", "muslimin mashallah tah sah 2012", qu'on va ramener avec nous dans la tombe.
Si seulement un cinquième de tout ces d'jeuns étaient réellement actifs pour la communauté, l'islam en france et d'ailleurs se porterait bien.
Nombreux sont ceux qui s'offusquent (à raison) de l'injustice à leur égard et ne font que chouiner.
Mais qui bouge? Qui lutte à l'amélioration des choses? Qui fait preuve de courage sur le terrain?
Y a t'il des réalisations faites ici par les jeunes musulmans dont nous pouvons être fier?
Alors qu'au début de l'Islam, la religion s'est engagé du coté des indigents, des orphelins, des esclaves, a instauré la zakat, donc une sorte de répartition des richesses, il est facile aujourd'hui de constater l'absence et la rareté de musulman s'investissant dans les luttes sociales et autres, alors même que la plupart vivent des conditions sociales difficiles en souffrant de mille maux, ils s'excluent eux même de toutes les luttes qui les concernent directement, discriminations de toutes sortes, logement et restent figés...
Même pour des conférences touchant à la Palestine, il ne m'étonne même plus de voir plus de personne n'ayant jamais dit « lâ ilâha illâ Allâh » que de personnes de la Oumma.

Certains trouvent même des raisons à cette inertie, allant de la résignation "c'est le mektoub", il faut endurer (mais on parle d'endurance dans l'action ou d'endurance dans l'immobilisme?), à l'attente de l'ordre du gouverneur, voire Mahdi pour certains. Toutes ces raisons ne sont elles pas des échappatoires et une manière de fuir nos responsabilités?


Pourquoi un tel décalage entre cette attitude superficielle du paraitre dans les vêtements et les formules mashallesques (que nos parents et d'une manière plus générale les anciens n'ont jamais eu) et ce capharnaüm communautaire?
Pourquoi jouer toutes ces pièces de théâtre, alors que lorsqu'on gratte le vernis de la religiosité l'on constate pour la plupart l'absence d'actes, du vide et un égoïsme des plus tordus?

A part quelques minutes offertes en mitraillage de rappels copié/collé derrière un clavier, ou alors utiliser la religion pour vous frapper, vous lyncher les uns les autres et pour s'auto-gargariser, ouais, gros, je suis Musulman tah Médine qu'est ce qui Y a?, que fait la jeunesse musulmans en france réellement pour propager les principes de l'islam (et universels), la droiture, la vérité, l'aide au nécessiteux, le bien, le conseil... in réal life?

Sommes sous juste capables ostensiblement de demandé à des caissiers si tel bonbon Haribo contient des arômes d'origine animales, ou à se demandé pendant des heures si il faut baisser le son de la télé quant la musique d'un générique commence?


Big up à toutes les associations et aux bénévoles/militants qui font le boulot, aux anciens qui eux se sont bougés en leur temps. Pour le reste vous puez la défaite, allez vous laver, looOOOooOOooOOOOL.

Allah nous dit « qu'il ne change pas l’état d’un peuple tant qu’il n’a pas changé en lui-même »
J
19 février 2012 16:31
ça fait mal de le dire mais tu as raison sur toute la ligne.

L'islam était ce qui reliait les nôtres jadis et aujourd’hui"hui à force d'ignorance , de nationalisme, de racisme , d’égoïsme ,de bêtise presque plus rien ne relie un marocain musulman et un tunisien musulman . Encore plus grave, plus grand chose ne relie les marocains entre eux!!!!

Le coeur de la oumma s'est arrêté de battre en même temps que celui de notre prophète SWS
S
19 février 2012 16:34
Ben alors loulou, que ce passe t-il?
☝☝☝ Cinq et jeudi sur moi ☝☝☝
s
19 février 2012 16:39
Je suis de tout coeur avec toi Fraisoo Smiling Smiley .
Malheureusement tu es sur une montagne et seul ton écho ooooooooo te répondra .
J
19 février 2012 16:41
ah oui j'oubliais de rajouter que seuls les cons ici prendront ça à la légère. Que veux tu .... Tous des nazes
b
19 février 2012 16:47
cherche pas on est pas solidaire c'est connu
E
19 février 2012 17:00
chacun mène son combat comme il peut , tous ont des auréoles mais pas aux memes endroitsAngel
b
19 février 2012 17:08
Citation
Anti-Dépressifs a écrit:
ah oui j'oubliais de rajouter que seuls les cons ici prendront ça à la légère. Que veux tu .... Tous des nazes




avec ces mots tu te mets au même niveau que ceux que tu critiques, quant à ta découverte on s'en était aperçu depuis longtemps



Modifié 1 fois. Dernière modification le 19/02/12 17:33 par bouloulou4.
J
19 février 2012 17:09
Citation
bouloulou4 a écrit:
Citation
Anti-Dépressifs a écrit:
ah oui j'oubliais de rajouter que seuls les cons ici prendront ça à la légère. Que veux tu .... Tous des nazes




avec ces mots tu te mets au même niveau de ceux que tu critiques, quant à ta découverte on s'en était aperçu depuis longtemps


LOL.
a
19 février 2012 17:45
de l'immobilisme oui , tu as parfaitement raison , et les rares que l'on voit se bouger dans les associations c'est à but lucratif

pour soutirer de l'argent sous couvert de causes imaginaires ou connues

l'argent soutiré servant le plus souvent pour leur usage personnel

leur technique : user de machallah, allah ijazikoume, allah vous le rendra

ya pas d'entraide , que des paroles ..... Perplexe
19 février 2012 19:27
Salam

Entièrement vrai Fraisoo.
[b][color=#FF0000][center]Se tromper une fois est une erreur Se tromper deux fois est un choix[/center][/color][/b]
19 février 2012 21:28
Quand tu entends ces jeunes fraîchement musulmanisés crier haut et fort que voter est haram ou qu'il faut friter les youpins pour aider la palestine:tu as tout compris.
20 février 2012 00:02
Que de paroles vrais malheureusement.
Cruelle vérité
20 février 2012 00:05
Thebigboss je pense que c'est l'éducation et elle est faussée de toute façon
[b][color=#FF0000][center]Se tromper une fois est une erreur Se tromper deux fois est un choix[/center][/color][/b]
20 février 2012 00:10
Salam,

Sans vouloir entrer dans les détails, je trouve le titre de ton post déplacé !!!!
Je tenais à le dire Zen
N
20 février 2012 00:52
Citation
Fraisoo a écrit:
Mon but est de lancer une conversation au sujet de l'engagement de fond du jeune musulman en france.

Beaucoup d'entre nous appartenant à "la meilleure des communautés" se félicitent de leur foi et d'être croyant.
Internet et les réseaux sociaux permettent même maintenant de s'exposer à outrance ce qui permet à n'importe quel faux dévot de se rassurer sur sa religiosité.
A croire que c'est un lot de thumbs up et de clics sur "j'aime" cé troooOp Mashallah sur le coran de la Mecque, d'adhésion en masse à des groupes du genre, "i'm muslima jusqu'à la mort", "muslimin mashallah tah sah 2012", qu'on va ramener avec nous dans la tombe.
Si seulement un cinquième de tout ces d'jeuns étaient réellement actifs pour la communauté, l'islam en france et d'ailleurs se porterait bien.
Nombreux sont ceux qui s'offusquent (à raison) de l'injustice à leur égard et ne font que chouiner.
Mais qui bouge? Qui lutte à l'amélioration des choses? Qui fait preuve de courage sur le terrain?
Y a t'il des réalisations faites ici par les jeunes musulmans dont nous pouvons être fier?
Alors qu'au début de l'Islam, la religion s'est engagé du coté des indigents, des orphelins, des esclaves, a instauré la zakat, donc une sorte de répartition des richesses, il est facile aujourd'hui de constater l'absence et la rareté de musulman s'investissant dans les luttes sociales et autres, alors même que la plupart vivent des conditions sociales difficiles en souffrant de mille maux, ils s'excluent eux même de toutes les luttes qui les concernent directement, discriminations de toutes sortes, logement et restent figés...
Même pour des conférences touchant à la Palestine, il ne m'étonne même plus de voir plus de personne n'ayant jamais dit « lâ ilâha illâ Allâh » que de personnes de la Oumma.

Certains trouvent même des raisons à cette inertie, allant de la résignation "c'est le mektoub", il faut endurer (mais on parle d'endurance dans l'action ou d'endurance dans l'immobilisme?), à l'attente de l'ordre du gouverneur, voire Mahdi pour certains. Toutes ces raisons ne sont elles pas des échappatoires et une manière de fuir nos responsabilités?


Pourquoi un tel décalage entre cette attitude superficielle du paraitre dans les vêtements et les formules mashallesques (que nos parents et d'une manière plus générale les anciens n'ont jamais eu) et ce capharnaüm communautaire?
Pourquoi jouer toutes ces pièces de théâtre, alors que lorsqu'on gratte le vernis de la religiosité l'on constate pour la plupart l'absence d'actes, du vide et un égoïsme des plus tordus?

A part quelques minutes offertes en mitraillage de rappels copié/collé derrière un clavier, ou alors utiliser la religion pour vous frapper, vous lyncher les uns les autres et pour s'auto-gargariser, ouais, gros, je suis Musulman tah Médine qu'est ce qui Y a?, que fait la jeunesse musulmans en france réellement pour propager les principes de l'islam (et universels), la droiture, la vérité, l'aide au nécessiteux, le bien, le conseil... in réal life?

Sommes sous juste capables ostensiblement de demandé à des caissiers si tel bonbon Haribo contient des arômes d'origine animales, ou à se demandé pendant des heures si il faut baisser le son de la télé quant la musique d'un générique commence?


Big up à toutes les associations et aux bénévoles/militants qui font le boulot, aux anciens qui eux se sont bougés en leur temps. Pour le reste vous puez la défaite, allez vous laver, looOOOooOOooOOOOL.

Allah nous dit « qu'il ne change pas l’état d’un peuple tant qu’il n’a pas changé en lui-même »



Intéressant ton topic, Fraisoo. Mais en attendant que je revienne y faire un tour, car j'ai 2 ou 3 petites choses à dire, commence par nous éclairer sur ce que tu fais, toi, pour porter la communauté vers le haut. Donne-nous des exemples concrets, des sources de motivations, etc... N'y vois aucune défensive, tu sais que j'apprécie tes interventions. Mais je suis curieux de savoir. Rv mardi soir.
o
20 février 2012 02:32
Citation
Fraisoo a écrit:
Mon but est de lancer une conversation au sujet de l'engagement de fond du jeune musulman en france.

Beaucoup d'entre nous appartenant à "la meilleure des communautés" se félicitent de leur foi et d'être croyant.
Internet et les réseaux sociaux permettent même maintenant de s'exposer à outrance ce qui permet à n'importe quel faux dévot de se rassurer sur sa religiosité.
A croire que c'est un lot de thumbs up et de clics sur "j'aime" cé troooOp Mashallah sur le coran de la Mecque, d'adhésion en masse à des groupes du genre, "i'm muslima jusqu'à la mort", "muslimin mashallah tah sah 2012", qu'on va ramener avec nous dans la tombe.
Si seulement un cinquième de tout ces d'jeuns étaient réellement actifs pour la communauté, l'islam en france et d'ailleurs se porterait bien.
Nombreux sont ceux qui s'offusquent (à raison) de l'injustice à leur égard et ne font que chouiner.
Mais qui bouge? Qui lutte à l'amélioration des choses? Qui fait preuve de courage sur le terrain?
Y a t'il des réalisations faites ici par les jeunes musulmans dont nous pouvons être fier?
Alors qu'au début de l'Islam, la religion s'est engagé du coté des indigents, des orphelins, des esclaves, a instauré la zakat, donc une sorte de répartition des richesses, il est facile aujourd'hui de constater l'absence et la rareté de musulman s'investissant dans les luttes sociales et autres, alors même que la plupart vivent des conditions sociales difficiles en souffrant de mille maux, ils s'excluent eux même de toutes les luttes qui les concernent directement, discriminations de toutes sortes, logement et restent figés...
Même pour des conférences touchant à la Palestine, il ne m'étonne même plus de voir plus de personne n'ayant jamais dit « lâ ilâha illâ Allâh » que de personnes de la Oumma.

Certains trouvent même des raisons à cette inertie, allant de la résignation "c'est le mektoub", il faut endurer (mais on parle d'endurance dans l'action ou d'endurance dans l'immobilisme?), à l'attente de l'ordre du gouverneur, voire Mahdi pour certains. Toutes ces raisons ne sont elles pas des échappatoires et une manière de fuir nos responsabilités?


Pourquoi un tel décalage entre cette attitude superficielle du paraitre dans les vêtements et les formules mashallesques (que nos parents et d'une manière plus générale les anciens n'ont jamais eu) et ce capharnaüm communautaire?
Pourquoi jouer toutes ces pièces de théâtre, alors que lorsqu'on gratte le vernis de la religiosité l'on constate pour la plupart l'absence d'actes, du vide et un égoïsme des plus tordus?

A part quelques minutes offertes en mitraillage de rappels copié/collé derrière un clavier, ou alors utiliser la religion pour vous frapper, vous lyncher les uns les autres et pour s'auto-gargariser, ouais, gros, je suis Musulman tah Médine qu'est ce qui Y a?, que fait la jeunesse musulmans en france réellement pour propager les principes de l'islam (et universels), la droiture, la vérité, l'aide au nécessiteux, le bien, le conseil... in réal life?

Sommes sous juste capables ostensiblement de demandé à des caissiers si tel bonbon Haribo contient des arômes d'origine animales, ou à se demandé pendant des heures si il faut baisser le son de la télé quant la musique d'un générique commence?


Big up à toutes les associations et aux bénévoles/militants qui font le boulot, aux anciens qui eux se sont bougés en leur temps. Pour le reste vous puez la défaite, allez vous laver, looOOOooOOooOOOOL.

Allah nous dit « qu'il ne change pas l’état d’un peuple tant qu’il n’a pas changé en lui-même »


Je crois que t'as mis le doigt sur le problème majeur de l'islam tel qu'il est vécu aujourd'hui par beaucoup.
Un ramassis de foutaises et d'interrogations grotesques sur le paraître et les superficialités.
Et les principes de fonds passent à la poubelle.

Beaucoup croient que leur valeur de musulman se mesure à la longueur de leur barbe ou foulard, ou à la faiblesse de leur esprit critique/réflexion.
Ils se contentent de passer leur temps à chercher des règles à appliquer bêtement pour tout est n'importe quoi, parce qu'au fond, ce sont des lâches, ils ne veulent pas assumer leurs choix de façon réfléchie.
Ils sont terrorisés à l'idée de choisir quoique ce soit et d'en assumer les conséquences.
Alors on les retrouve à chercher des imams Absurdes pour leur certifier que ce qu'ils font est "hallal", parfois en en chercahnt plusieurs jusqu'à trouver le "bon".

C'est tellement plus facile de se dédouaner chez un imam pour tout et n'importe quoi plutôt que de travailler sur sa personnalité.

On remarquera au passage que certains des adeptes des "formules mashallesques" comme tu les appelles à tout bout de champ sont les premiers à venir approuver ce post, comme pour (encore ?) s'auto-convaincre qu'ils sont de bons musulmans.

Le plus pathétique étant sans doute ceux qui créent des pseudos yabiladi du genre "VraiMuslim" "AnaMuslima"
ou "IslamPourlaviedu92" avant d'expliquer qu'ils ont trompé leur conjoint et ne savent plus quoi faire...Oups


PS : Pas la peine de me dire que je suis un mauvais musulman, si on suit les critères de certains de ce forum je ne suis même pas un musulman...



Modifié 3 fois. Dernière modification le 20/02/12 02:48 par oleole.
F
20 février 2012 07:44
@Nabuchodonosor II

Tu reviens quant tu veux, bienvenue.
C'est difficile et naze de parler de soi avec un "moi je" écrasant, j'agis mais c'est pas assez. Pour ma part, je me contente d'être engagé bénévolement sur le terrain associatif par saccades, et je donne des cours à des "petits" de chez nous...
On vit dans un monde d'injustices, comment passé au dessus de tous ça? alors qu'on se dit de la "meilleure" des communauté, qu'on est censé avoir une foi et les principes (justice, bien...) qui vont avec. On est censé agir à l'amélioration du monde dans lequel nous vivons, non? Quant je vois l'énergie et la sincérité avec lesquelles des "kouffards" (non pas que chez nous personne ne fait rien, y a des gens formidables) s'engagent sur des causes diverses et variés, je me sens minable et je me demande qui a la foi.
Y a la fin de la sourate Al'ma'un [www.yabiladi.com] "ne l'accomplissant que par pure ostentation, et qui, en outre, ne prêtent aucune aide à leur prochain !" qui montre pour moi que l'engagement "social" et la spiritualité/ le culte doivent être liés. A chaque fois que je la lis, ça me mets la même claque.

Je sais que la plupart des piliers sont individuels, mais l'engagement social à son importance. Vivre son din, en consommateur et en spectateur de cette société, attaché sur le paraitre, dans sa grotte en s'embrumant l'esprit et en étant déconnecté du réel, ça me parait limité. Je trouve qu'on néglige ce coté là.

En espérant avoir un peu répondu.



@Oleole. la tendance est à l'infantilisation. Bientôt ils demanderont l'avis d'un savant pour savoir comment mettre un pied devant l'autre.
J
20 février 2012 10:03
Citation
oleole a écrit:
Citation
Fraisoo a écrit:
Mon but est de lancer une conversation au sujet de l'engagement de fond du jeune musulman en france.

Beaucoup d'entre nous appartenant à "la meilleure des communautés" se félicitent de leur foi et d'être croyant.
Internet et les réseaux sociaux permettent même maintenant de s'exposer à outrance ce qui permet à n'importe quel faux dévot de se rassurer sur sa religiosité.
A croire que c'est un lot de thumbs up et de clics sur "j'aime" cé troooOp Mashallah sur le coran de la Mecque, d'adhésion en masse à des groupes du genre, "i'm muslima jusqu'à la mort", "muslimin mashallah tah sah 2012", qu'on va ramener avec nous dans la tombe.
Si seulement un cinquième de tout ces d'jeuns étaient réellement actifs pour la communauté, l'islam en france et d'ailleurs se porterait bien.
Nombreux sont ceux qui s'offusquent (à raison) de l'injustice à leur égard et ne font que chouiner.
Mais qui bouge? Qui lutte à l'amélioration des choses? Qui fait preuve de courage sur le terrain?
Y a t'il des réalisations faites ici par les jeunes musulmans dont nous pouvons être fier?
Alors qu'au début de l'Islam, la religion s'est engagé du coté des indigents, des orphelins, des esclaves, a instauré la zakat, donc une sorte de répartition des richesses, il est facile aujourd'hui de constater l'absence et la rareté de musulman s'investissant dans les luttes sociales et autres, alors même que la plupart vivent des conditions sociales difficiles en souffrant de mille maux, ils s'excluent eux même de toutes les luttes qui les concernent directement, discriminations de toutes sortes, logement et restent figés...
Même pour des conférences touchant à la Palestine, il ne m'étonne même plus de voir plus de personne n'ayant jamais dit « lâ ilâha illâ Allâh » que de personnes de la Oumma.

Certains trouvent même des raisons à cette inertie, allant de la résignation "c'est le mektoub", il faut endurer (mais on parle d'endurance dans l'action ou d'endurance dans l'immobilisme?), à l'attente de l'ordre du gouverneur, voire Mahdi pour certains. Toutes ces raisons ne sont elles pas des échappatoires et une manière de fuir nos responsabilités?


Pourquoi un tel décalage entre cette attitude superficielle du paraitre dans les vêtements et les formules mashallesques (que nos parents et d'une manière plus générale les anciens n'ont jamais eu) et ce capharnaüm communautaire?
Pourquoi jouer toutes ces pièces de théâtre, alors que lorsqu'on gratte le vernis de la religiosité l'on constate pour la plupart l'absence d'actes, du vide et un égoïsme des plus tordus?

A part quelques minutes offertes en mitraillage de rappels copié/collé derrière un clavier, ou alors utiliser la religion pour vous frapper, vous lyncher les uns les autres et pour s'auto-gargariser, ouais, gros, je suis Musulman tah Médine qu'est ce qui Y a?, que fait la jeunesse musulmans en france réellement pour propager les principes de l'islam (et universels), la droiture, la vérité, l'aide au nécessiteux, le bien, le conseil... in réal life?

Sommes sous juste capables ostensiblement de demandé à des caissiers si tel bonbon Haribo contient des arômes d'origine animales, ou à se demandé pendant des heures si il faut baisser le son de la télé quant la musique d'un générique commence?


Big up à toutes les associations et aux bénévoles/militants qui font le boulot, aux anciens qui eux se sont bougés en leur temps. Pour le reste vous puez la défaite, allez vous laver, looOOOooOOooOOOOL.

Allah nous dit « qu'il ne change pas l’état d’un peuple tant qu’il n’a pas changé en lui-même »


Je crois que t'as mis le doigt sur le problème majeur de l'islam tel qu'il est vécu aujourd'hui par beaucoup.
Un ramassis de foutaises et d'interrogations grotesques sur le paraître et les superficialités.
Et les principes de fonds passent à la poubelle.

Beaucoup croient que leur valeur de musulman se mesure à la longueur de leur barbe ou foulard, ou à la faiblesse de leur esprit critique/réflexion.
Ils se contentent de passer leur temps à chercher des règles à appliquer bêtement pour tout est n'importe quoi, parce qu'au fond, ce sont des lâches, ils ne veulent pas assumer leurs choix de façon réfléchie.
Ils sont terrorisés à l'idée de choisir quoique ce soit et d'en assumer les conséquences.
Alors on les retrouve à chercher des imams Absurdes pour leur certifier que ce qu'ils font est "hallal", parfois en en chercahnt plusieurs jusqu'à trouver le "bon".

C'est tellement plus facile de se dédouaner chez un imam pour tout et n'importe quoi plutôt que de travailler sur sa personnalité.

On remarquera au passage que certains des adeptes des "formules mashallesques" comme tu les appelles à tout bout de champ sont les premiers à venir approuver ce post, comme pour (encore ?) s'auto-convaincre qu'ils sont de bons musulmans.

Le plus pathétique étant sans doute ceux qui créent des pseudos yabiladi du genre "VraiMuslim" "AnaMuslima"
ou "IslamPourlaviedu92" avant d'expliquer qu'ils ont trompé leur conjoint et ne savent plus quoi faire...Oups


PS : Pas la peine de me dire que je suis un mauvais musulman, si on suit les critères de certains de ce forum je ne suis même pas un musulman...


Je suis d'accord avec ton analyse Oelole
c
20 février 2012 10:20
thumbs up trés bon coup de g;ueule ! mais change ton titre s'il te plait, c'est juste un peu trop agressif Grinning smiley

Citation
Fraisoo a écrit:
Mon but est de lancer une conversation au sujet de l'engagement de fond du jeune musulman en france.

Beaucoup d'entre nous appartenant à "la meilleure des communautés" se félicitent de leur foi et d'être croyant.
Internet et les réseaux sociaux permettent même maintenant de s'exposer à outrance ce qui permet à n'importe quel faux dévot de se rassurer sur sa religiosité.
A croire que c'est un lot de thumbs up et de clics sur "j'aime" cé troooOp Mashallah sur le coran de la Mecque, d'adhésion en masse à des groupes du genre, "i'm muslima jusqu'à la mort", "muslimin mashallah tah sah 2012", qu'on va ramener avec nous dans la tombe.
Si seulement un cinquième de tout ces d'jeuns étaient réellement actifs pour la communauté, l'islam en france et d'ailleurs se porterait bien.
Nombreux sont ceux qui s'offusquent (à raison) de l'injustice à leur égard et ne font que chouiner.
Mais qui bouge? Qui lutte à l'amélioration des choses? Qui fait preuve de courage sur le terrain?
Y a t'il des réalisations faites ici par les jeunes musulmans dont nous pouvons être fier?
Alors qu'au début de l'Islam, la religion s'est engagé du coté des indigents, des orphelins, des esclaves, a instauré la zakat, donc une sorte de répartition des richesses, il est facile aujourd'hui de constater l'absence et la rareté de musulman s'investissant dans les luttes sociales et autres, alors même que la plupart vivent des conditions sociales difficiles en souffrant de mille maux, ils s'excluent eux même de toutes les luttes qui les concernent directement, discriminations de toutes sortes, logement et restent figés...
Même pour des conférences touchant à la Palestine, il ne m'étonne même plus de voir plus de personne n'ayant jamais dit « lâ ilâha illâ Allâh » que de personnes de la Oumma.

Certains trouvent même des raisons à cette inertie, allant de la résignation "c'est le mektoub", il faut endurer (mais on parle d'endurance dans l'action ou d'endurance dans l'immobilisme?), à l'attente de l'ordre du gouverneur, voire Mahdi pour certains. Toutes ces raisons ne sont elles pas des échappatoires et une manière de fuir nos responsabilités?


Pourquoi un tel décalage entre cette attitude superficielle du paraitre dans les vêtements et les formules mashallesques (que nos parents et d'une manière plus générale les anciens n'ont jamais eu) et ce capharnaüm communautaire?
Pourquoi jouer toutes ces pièces de théâtre, alors que lorsqu'on gratte le vernis de la religiosité l'on constate pour la plupart l'absence d'actes, du vide et un égoïsme des plus tordus?

A part quelques minutes offertes en mitraillage de rappels copié/collé derrière un clavier, ou alors utiliser la religion pour vous frapper, vous lyncher les uns les autres et pour s'auto-gargariser, ouais, gros, je suis Musulman tah Médine qu'est ce qui Y a?, que fait la jeunesse musulmans en france réellement pour propager les principes de l'islam (et universels), la droiture, la vérité, l'aide au nécessiteux, le bien, le conseil... in réal life?

Sommes sous juste capables ostensiblement de demandé à des caissiers si tel bonbon Haribo contient des arômes d'origine animales, ou à se demandé pendant des heures si il faut baisser le son de la télé quant la musique d'un générique commence?


Big up à toutes les associations et aux bénévoles/militants qui font le boulot, aux anciens qui eux se sont bougés en leur temps. Pour le reste vous puez la défaite, allez vous laver, looOOOooOOooOOOOL.

Allah nous dit « qu'il ne change pas l’état d’un peuple tant qu’il n’a pas changé en lui-même »
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook