Menu
Connexion Yabiladies Islam Radio Forum News
L'argent de la femme en Islam
M
12 février 2013 14:13
Slam ou 3aleikoum,

Suite au sujet "Ma femme plombe nos finances en ne pensant qu'au bled" par Maroquinho68, j'ai voulu en savoir davantage sur ce qui est de l'argent de la femme en islam et voici ce que j'ai trouvé :

Question : La femme fonctionnaire doit elle supporter les dépenses de son ménage puisque son mari lui dit que si elle ne le fait pas elle ne travaillera plus ?




Louange à Allah

LA répartition des dépenses au sein d’un couple immigré pour gagner sa vie doit être réglée à l’amiable et sans tiraillement.

Quant à ce qui est obligatoire, son explication détaillée donne lieu à ces différents cas:

1. Si le mari a formulé, des le début, la condition que les dépenses soient partagées entre vous, sans quoi, il ne vous permettrait pas de travailler, dans ce cas, les musulmans doivent se conformer aux conditions qu’ils établissent entre eux. A ce propos le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « les conditions établis par les musulmans entre eux -mêmes les engagent, sauf quand une condition rend le licite illicite et inversement. » Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dit encore : « Les conditions qui méritent le mieux d’être respectées sont celles qui légalisent les rapports sexuels.»

Vous devez donc vous conformer aux conditions que vous avez établies entre vous.

2. Si vous n’avez formulé aucune condition, toutes ces dépenses incombent au mari. L’épouse ne supporte rien des dépenses du ménage. C’est le mari qui doit les assurer conformément à ces propos d’Allah le Puissant et Majestueux : « Que celui qui est aisé dépense de sa fortune; et que celui dont les biens sont restreints dépense selon ce qu' Allah lui a accordé. Allah n' impose à personne que selon ce qu' Il lui a donné. » (Coran, 65:7) et à ses propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui): « C’est à vous de les nourrir et de les habiller selon le bon usage. »

C’est à l’époux d’assurer les dépenses. C’est lui qui doit veiller à satisfaire les besoins du foyer, les affaires du ménage qui concernent sa femme, ses enfants et lui-même. Le salaire de l’épouse lui revient puisqu’il constitue une rétribution de son travail et sa peine. Elle a conclu le mariage sans que son partenaire lui impose la condition de supporter intégralement ou partiellement les dépenses du ménage. Cependant elle peut céder volontairement une partie du salaire en application des propos du Très Haut : « Si de bon gré, elles vous en abandonnent quelque chose, disposez- en alors à votre aise et de bon cœur. » (Coran,4:4)

Si le mariage a été conclu sur la base d’une condition allant dans le sens de ce qui précède (partage des dépenses), les musulmans doivent respecter les conditions qu’ils acceptent.

En ce qui me concerne, je vous conseille de céder une partie de votre salaire à votre mari pour l’apaiser, pour mettre fin au différend et pour résoudre le problème de sorte que vous puissiez vivre tous les deux dans la quiétude, la tranquillité et la sérénité. Mettez-vous d’accord sur un taux de participation comme la moitié, le tiers, le quart du salaire ou d’autres pourcentages, afin de régler les problèmes et de substituer la cohésion, la quiétude et la tranquillité à la dispute. Il peut aussi, de son côté, se contenter de la part qu’Allah lui a attribuée et supporter les dépenses dans la mesure de ses moyens et se passer de l’intégralité de votre salaire et s’en détourner. Si cela s’avère impossible, rien n’empêche de solliciter l’arbitrage du tribunal de la localité dans laquelle vous vivez. Car l’avis du tribunal musulman suffit, s’il fait à Allah. Puisse Allah assister tous.

Extrait des Fatwa de Cheikh Abd al-Aziz ibn Baz.


Allah ou a3lam.
Voici le lien pour ceux qui sont intéressés : [islamqa.info]
J’espère que ça vous aura éclairés comme moi. Car il n'y a pas d'injustice dans les lois de dieu...
M3a salama!
12 février 2013 14:21
Merci bcp pour le rappel Smiling Smiley
12 février 2013 14:46
salam,


c vraie soeuramie !

merci pour ce rappel cher internaute
12 février 2013 14:50
Très utile, barak Allahou fik.
M
12 février 2013 16:14
De rien avec plaisir!
12 février 2013 17:39
Citation
MohNice a écrit:
Louange à Allah

LA répartition des dépenses au sein d’un couple immigré pour gagner sa vie doit être réglée à l’amiable et sans tiraillement.

Quant à ce qui est obligatoire, son explication détaillée donne lieu à ces différents cas:

1. Si le mari a formulé, des le début, la condition que les dépenses soient partagées entre vous, sans quoi, il ne vous permettrait pas de travailler, dans ce cas, les musulmans doivent se conformer aux conditions qu’ils établissent entre eux. A ce propos le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « les conditions établis par les musulmans entre eux -mêmes les engagent, sauf quand une condition rend le licite illicite et inversement. » Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dit encore : « Les conditions qui méritent le mieux d’être respectées sont celles qui légalisent les rapports sexuels.»

Vous devez donc vous conformer aux conditions que vous avez établies entre vous.

2. Si vous n’avez formulé aucune condition, toutes ces dépenses incombent au mari. L’épouse ne supporte rien des dépenses du ménage. C’est le mari qui doit les assurer conformément à ces propos d’Allah le Puissant et Majestueux : « Que celui qui est aisé dépense de sa fortune; et que celui dont les biens sont restreints dépense selon ce qu' Allah lui a accordé. Allah n' impose à personne que selon ce qu' Il lui a donné. » (Coran, 65:7) et à ses propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui): « C’est à vous de les nourrir et de les habiller selon le bon usage. »

C’est à l’époux d’assurer les dépenses. C’est lui qui doit veiller à satisfaire les besoins du foyer, les affaires du ménage qui concernent sa femme, ses enfants et lui-même. Le salaire de l’épouse lui revient puisqu’il constitue une rétribution de son travail et sa peine. Elle a conclu le mariage sans que son partenaire lui impose la condition de supporter intégralement ou partiellement les dépenses du ménage. Cependant elle peut céder volontairement une partie du salaire en application des propos du Très Haut : « Si de bon gré, elles vous en abandonnent quelque chose, disposez- en alors à votre aise et de bon cœur. » (Coran,4:4)

Si le mariage a été conclu sur la base d’une condition allant dans le sens de ce qui précède (partage des dépenses), les musulmans doivent respecter les conditions qu’ils acceptent.

En ce qui me concerne, je vous conseille de céder une partie de votre salaire à votre mari pour l’apaiser, pour mettre fin au différend et pour résoudre le problème de sorte que vous puissiez vivre tous les deux dans la quiétude, la tranquillité et la sérénité. Mettez-vous d’accord sur un taux de participation comme la moitié, le tiers, le quart du salaire ou d’autres pourcentages, afin de régler les problèmes et de substituer la cohésion, la quiétude et la tranquillité à la dispute. Il peut aussi, de son côté, se contenter de la part qu’Allah lui a attribuée et supporter les dépenses dans la mesure de ses moyens et se passer de l’intégralité de votre salaire et s’en détourner. Si cela s’avère impossible, rien n’empêche de solliciter l’arbitrage du tribunal de la localité dans laquelle vous vivez. Car l’avis du tribunal musulman suffit, s’il fait à Allah. Puisse Allah assister tous.

Y'a un truc que je ne comprends pas...

Ce cheikh commence par nous dire "si les conditions ont été établies, il faut les respecter, preuves du Coran à l'appui ; sinon, c'est au mari d'assurer les dépenses, preuves du Coran à l'appui." Jusque là tout va bien.

Mais ensuite, il nous propose une troisième solution, toute personnelle, qui n'est pas étayée de preuves, en conseillant à la femme de verser une partie de son salaire au mari, partie qu'ils auront au préalable déterminée.

Il n'y a que moi que ça choque qu'il invente une troisième voie ? Ce qu'il énonce du Coran lui suffit largement pour trancher puisque cela regroupe tous les cas, alors pourquoi invente-t-il cette troisième voie ?
s
12 février 2013 17:50
moi ce que me chok ce sont les généralités
il faut faire en fonction du couple
des salaires et charges
qu une femme participe financierement aux charges financieres de sa famille
ca parait dun logique
a moins que le salaire de mr suffit
M
12 février 2013 18:28
Citation
fwine a écrit:
Citation
MohNice a écrit:
Louange à Allah

LA répartition des dépenses au sein d’un couple immigré pour gagner sa vie doit être réglée à l’amiable et sans tiraillement.

Quant à ce qui est obligatoire, son explication détaillée donne lieu à ces différents cas:

1. Si le mari a formulé, des le début, la condition que les dépenses soient partagées entre vous, sans quoi, il ne vous permettrait pas de travailler, dans ce cas, les musulmans doivent se conformer aux conditions qu’ils établissent entre eux. A ce propos le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « les conditions établis par les musulmans entre eux -mêmes les engagent, sauf quand une condition rend le licite illicite et inversement. » Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dit encore : « Les conditions qui méritent le mieux d’être respectées sont celles qui légalisent les rapports sexuels.»

Vous devez donc vous conformer aux conditions que vous avez établies entre vous.

2. Si vous n’avez formulé aucune condition, toutes ces dépenses incombent au mari. L’épouse ne supporte rien des dépenses du ménage. C’est le mari qui doit les assurer conformément à ces propos d’Allah le Puissant et Majestueux : « Que celui qui est aisé dépense de sa fortune; et que celui dont les biens sont restreints dépense selon ce qu' Allah lui a accordé. Allah n' impose à personne que selon ce qu' Il lui a donné. » (Coran, 65:7) et à ses propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui): « C’est à vous de les nourrir et de les habiller selon le bon usage. »

C’est à l’époux d’assurer les dépenses. C’est lui qui doit veiller à satisfaire les besoins du foyer, les affaires du ménage qui concernent sa femme, ses enfants et lui-même. Le salaire de l’épouse lui revient puisqu’il constitue une rétribution de son travail et sa peine. Elle a conclu le mariage sans que son partenaire lui impose la condition de supporter intégralement ou partiellement les dépenses du ménage. Cependant elle peut céder volontairement une partie du salaire en application des propos du Très Haut : « Si de bon gré, elles vous en abandonnent quelque chose, disposez- en alors à votre aise et de bon cœur. » (Coran,4:4)

Si le mariage a été conclu sur la base d’une condition allant dans le sens de ce qui précède (partage des dépenses), les musulmans doivent respecter les conditions qu’ils acceptent.

En ce qui me concerne, je vous conseille de céder une partie de votre salaire à votre mari pour l’apaiser, pour mettre fin au différend et pour résoudre le problème de sorte que vous puissiez vivre tous les deux dans la quiétude, la tranquillité et la sérénité. Mettez-vous d’accord sur un taux de participation comme la moitié, le tiers, le quart du salaire ou d’autres pourcentages, afin de régler les problèmes et de substituer la cohésion, la quiétude et la tranquillité à la dispute. Il peut aussi, de son côté, se contenter de la part qu’Allah lui a attribuée et supporter les dépenses dans la mesure de ses moyens et se passer de l’intégralité de votre salaire et s’en détourner. Si cela s’avère impossible, rien n’empêche de solliciter l’arbitrage du tribunal de la localité dans laquelle vous vivez. Car l’avis du tribunal musulman suffit, s’il fait à Allah. Puisse Allah assister tous.

Y'a un truc que je ne comprends pas...

Ce cheikh commence par nous dire "si les conditions ont été établies, il faut les respecter, preuves du Coran à l'appui ; sinon, c'est au mari d'assurer les dépenses, preuves du Coran à l'appui." Jusque là tout va bien.

Mais ensuite, il nous propose une troisième solution, toute personnelle, qui n'est pas étayée de preuves, en conseillant à la femme de verser une partie de son salaire au mari, partie qu'ils auront au préalable déterminée.

Il n'y a que moi que ça choque qu'il invente une troisième voie ? Ce qu'il énonce du Coran lui suffit largement pour trancher puisque cela regroupe tous les cas, alors pourquoi invente-t-il cette troisième voie ?

Y'a rien de choquant, il présente d'abord ce que dit le Corant/Sunna a ce sujet puis donne son avis de savant, car les textes sont a adapter au fil des époques. On est obligés de suivre le Coran/Sunna, alors que son avis de savant non, c'est juste un conseil qu'il justifie.

Ensuite le mari est sensé pourvoir au dépenses du foyer, c'est a dire, Habits, nourriture et logement. Le reste y'a pas d'obligation, et il est pas forcé de lui acheter du Prada, de l'emmener en voyage...etc

On est aussi incités a êtres justes en tant que musulmans donc si la femme travaille, et laisse sont mari couler sous les factures pour envoyer du superflu a sa famille, ou est la justice!
Autre chose la première personne pour une femme c'est son mari, donc c'est implicite qu'elle le soutienne.

Allah ou A3lam.
M
12 février 2013 18:29
Citation
sabrina93000 a écrit:
moi ce que me chok ce sont les généralités
il faut faire en fonction du couple
des salaires et charges
qu une femme participe financierement aux charges financieres de sa famille
ca parait dun logique
a moins que le salaire de mr suffit

Jsuis entièrement d'accord avec toi.
12 février 2013 19:00
bonjour, merci pour cette réponse.

Citation
MohNice a écrit:
Y'a rien de choquant, il présente d'abord ce que dit le Coran/Sunna a ce sujet puis donne son avis de savant, car les textes sont a adapter au fil des époques. On est obligés de suivre le Coran/Sunna, alors que son avis de savant non, c'est juste un conseil qu'il justifie.

Je comprends pas, c'est un cheikh donc il sait que les musulmans sont obligés de suivre le Coran et la Sunna. Et pourtant, il donne un conseil personnel qui vient en opposition (par forcément directe, soit) avec ce que dit le Coran et la Sunna. J'ai envie de dire que même lui tombe dans le piège de l'adaptation, du relativisme ou du réformisme.

Je dis ça parce que les fois où j'ai fait du relativisme ou de l'adaptation au cas par cas je me suis gentiment fait rembarrer et on m'a fait comprendre que ce qui était écrit, c'était comme ça et pas autrement.

Citation
MohNice a écrit:
Ensuite le mari est sensé pourvoir au dépenses du foyer, c'est a dire, Habits, nourriture et logement. Le reste y'a pas d'obligation, et il est pas forcé de lui acheter du Prada, de l'emmener en voyage...etc

On est aussi incités a êtres justes en tant que musulmans donc si la femme travaille, et laisse sont mari couler sous les factures pour envoyer du superflu a sa famille, ou est la justice!
Autre chose la première personne pour une femme c'est son mari, donc c'est implicite qu'elle le soutienne.

Allah ou A3lam.

Je ne critique pas la pertinence du conseil, ce cheikh fait preuve de bon sens pour le coup.
M
12 février 2013 19:27
Citation
fwine a écrit:
bonjour, merci pour cette réponse.

Citation
MohNice a écrit:
Y'a rien de choquant, il présente d'abord ce que dit le Coran/Sunna a ce sujet puis donne son avis de savant, car les textes sont a adapter au fil des époques. On est obligés de suivre le Coran/Sunna, alors que son avis de savant non, c'est juste un conseil qu'il justifie.

Je comprends pas, c'est un cheikh donc il sait que les musulmans sont obligés de suivre le Coran et la Sunna. Et pourtant, il donne un conseil personnel qui vient en opposition (par forcément directe, soit) avec ce que dit le Coran et la Sunna. J'ai envie de dire que même lui tombe dans le piège de l'adaptation, du relativisme ou du réformisme.

Je dis ça parce que les fois où j'ai fait du relativisme ou de l'adaptation au cas par cas je me suis gentiment fait rembarrer et on m'a fait comprendre que ce qui était écrit, c'était comme ça et pas autrement.

Citation
MohNice a écrit:
Ensuite le mari est sensé pourvoir au dépenses du foyer, c'est a dire, Habits, nourriture et logement. Le reste y'a pas d'obligation, et il est pas forcé de lui acheter du Prada, de l'emmener en voyage...etc

On est aussi incités a êtres justes en tant que musulmans donc si la femme travaille, et laisse sont mari couler sous les factures pour envoyer du superflu a sa famille, ou est la justice!
Autre chose la première personne pour une femme c'est son mari, donc c'est implicite qu'elle le soutienne.

Allah ou A3lam.

Je ne critique pas la pertinence du conseil, ce cheikh fait preuve de bon sens pour le coup.

Salut, de rien Smiling Smiley

C'est vrais qu'il faut faire attention a ce que l'on dit quand on parle de religion, c'est pour ça qu'il emploi le terme "En ce qui me concerne, je vous conseille..." car c'est son avis a lui par rapport a sa vision des choses.

Par contre il n'y a aucune opposition dans son conseil a ce que dit le Coran, et ne jamais suivre quelqu'un qui dit quelque chose d'opposé au coran.
La femme est libre de disposer de ces biens, mais si elle le choisi (pas de contrainte) elle peut très bien tout donner a son maris, il n'y a donc pas opposition. Le fait qu'elle ne soit pas obligée de dépenser pour le couple, ne l'empêche pas de le faire si c'est son choix.

Je pense personnellement que c'est pour protéger les femmes de certains maris qui voudraient leur confisquer tout, leur prendre leur du, que l'on a une règle comme ça, aussi pour éviter les mariage intéressés. Et le mari a des droits sur sa femmes qui découlent de ses devoirs plus importants envers elle.

Allah ou a3lam
f
13 février 2013 01:47
Salam

Merci pour ce rappel!!!

Moi aussi je pense que s aider mutuellement est bon et sain dans un couple mais il y a des femmes qui ne veulent pas et c est leur droit merci d en avoir fait le rappel!!

Wa salam
T
13 février 2013 06:58
Salam,


BarakAllahoufik,

En effet Allah nous donne la voie à suivre, chacun son rôle

L'argent d'une femme lui appartient, personne n'a de droit dessus si ce n'est avec son autorisation.
n
13 février 2013 07:05
Refuser ce que Allah a autorisé est haram (donc à la femme de garder son salair si elle le souhaite)...c'est pareil que le droit à la polygamie pour un homme, ça fait pas plaisir mais c'est leur droit.

Ainsi soit-il!
w
13 février 2013 09:37
Citation
sabrina93000 a écrit:
moi ce que me chok ce sont les généralités
il faut faire en fonction du couple
des salaires et charges
qu une femme participe financierement aux charges financieres de sa famille
ca parait dun logique
a moins que le salaire de mr suffit

je suis d'accord avec toi, ça semble logique, néanmoins tu as certaines femmes qui décident de garder leur salaire pour elle, de ne pas contribuer aux dépenses du foyer et de laisser l'homme tout gérer.
Dans ce cas précis, même si l'attitude de la femme est égoïste, l’époux ne peut en rien la contraindre a dépenser son argent dans quelque chose qu'elle ne souhaiter pas....

C'est pour cela qu'il vaut mieux aborder ce thème avant le mariage, comme ça pas de surprises par la suite
t
15 février 2013 13:40
quel homme a part un "deficient mental" accepterais que sa femme avant le mariage que sa femme garde son salaire en dehors de son foyer ....si vous le connaissez ce "rajel " qui va se devouer toute la journee a travailler dans une societe qui n'est pas la sienne pour subvenir aux besoins de sa famille seul - alors que sa femme revendique le droit de travailler -et donc de laisser les microbes se developper a la maison , le linge etre laver le week end , la nourriture en surgelé de chez picard avec de la viande de cheval dedans ...mais vraiment vous prenez les mecs pour des debiles ou quoi .... ok elle donne rien je suis d'accord mais no work , je veux que la maison sont nettoyés 4 fois par jour et si j'ai pas envie de travailler je veux rentrer chez moi et me mettre au lit avec madame a 14h pas a 22h!- de toute façon puisque les madames semblent vouloir disposer de leur argent seule en respectant les preceptes de dieu alors il faut le preciser a ses parents le jour de la demande " si elle bosse c'est pour la maison sinon niet , le menage suffit mais au microscope "- et si elle veut pas liberer la !il y en a tellement qui revent de fonder un foyer a 2! - non mais ca va pas ou quoi , je vais faire quoi d'une femme qui ne se soucis pas de son foyer -comment je vais me regarder dans une glace si je trime pour la maison alors qu'elle fait les soldes pour briller dehors ! -l'islam c'est pas ça !
s
15 février 2013 14:44
salam
l'essentiel serait que ça soit clair d'entrée" qu'elle dise je travaille ou pas jms je ne te passerai un centime..mon argent sera pr moi et j'en fais ce que je veux"
a partir de la c clair. oui elle en fera ce qu'elle voudra.
ou à lui aussi de lui dire s'il souhaite qu'elle travaille ou pas et cmt voit-il la gestion de l'argent ds le couple.
ça évitera des conflits



Modifié 1 fois. Dernière modification le 15/02/13 14:47 par supersalah.
s
15 février 2013 14:51
Citation
terguine a écrit:
quel homme a part un "deficient mental" accepterais que sa femme avant le mariage que sa femme garde son salaire en dehors de son foyer ....si vous le connaissez ce "rajel " qui va se devouer toute la journee a travailler dans une societe qui n'est pas la sienne pour subvenir aux besoins de sa famille seul - alors que sa femme revendique le droit de travailler -et donc de laisser les microbes se developper a la maison , le linge etre laver le week end , la nourriture en surgelé de chez picard avec de la viande de cheval dedans ...mais vraiment vous prenez les mecs pour des debiles ou quoi .... ok elle donne rien je suis d'accord mais no work , je veux que la maison sont nettoyés 4 fois par jour et si j'ai pas envie de travailler je veux rentrer chez moi et me mettre au lit avec madame a 14h pas a 22h!- de toute façon puisque les madames semblent vouloir disposer de leur argent seule en respectant les preceptes de dieu alors il faut le preciser a ses parents le jour de la demande " si elle bosse c'est pour la maison sinon niet , le menage suffit mais au microscope "- et si elle veut pas liberer la !il y en a tellement qui revent de fonder un foyer a 2! - non mais ca va pas ou quoi , je vais faire quoi d'une femme qui ne se soucis pas de son foyer -comment je vais me regarder dans une glace si je trime pour la maison alors qu'elle fait les soldes pour briller dehors ! -l'islam c'est pas ça !

ptdr mdrrr..
T
15 février 2013 15:18
Citation
supersalah a écrit:
Citation
terguine a écrit:
quel homme a part un "deficient mental" accepterais que sa femme avant le mariage que sa femme garde son salaire en dehors de son foyer ....si vous le connaissez ce "rajel " qui va se devouer toute la journee a travailler dans une societe qui n'est pas la sienne pour subvenir aux besoins de sa famille seul - alors que sa femme revendique le droit de travailler -et donc de laisser les microbes se developper a la maison , le linge etre laver le week end , la nourriture en surgelé de chez picard avec de la viande de cheval dedans ...mais vraiment vous prenez les mecs pour des debiles ou quoi .... ok elle donne rien je suis d'accord mais no work , je veux que la maison sont nettoyés 4 fois par jour et si j'ai pas envie de travailler je veux rentrer chez moi et me mettre au lit avec madame a 14h pas a 22h!- de toute façon puisque les madames semblent vouloir disposer de leur argent seule en respectant les preceptes de dieu alors il faut le preciser a ses parents le jour de la demande " si elle bosse c'est pour la maison sinon niet , le menage suffit mais au microscope "- et si elle veut pas liberer la !il y en a tellement qui revent de fonder un foyer a 2! - non mais ca va pas ou quoi , je vais faire quoi d'une femme qui ne se soucis pas de son foyer -comment je vais me regarder dans une glace si je trime pour la maison alors qu'elle fait les soldes pour briller dehors ! -l'islam c'est pas ça !

ptdr mdrrr..



Quel humour...

Si tu regardes bien, Allah nous donne des droits ET des devoirs.

Donc si ta femme travaille, tu n'as pas le droit de toucher à son argent qu'elle fasse le ménage ou pas. C'est à toi chef de famille de mettre les points sur les i.

PAR CONTRE, si t'es un vrai rajel, ta femme faira son taf comme il se doit donc ne manquera pas à ses devoirs tout en jouissant de ses droits. Elle ne peut pas manquer à ses devoirs pour travailler si c'est pas une necessité. Donc oui tu es en droit d'exiger qu'elle reste à la maison.

Des femmes qui travaillent, avec la maison nickel H24 et un homme satisfait ça existe, suffit de bien choisir ses horaires et d'un peu d'organisation.
Par contre, la où ça coincerait éventuellement c'est au niveau de l'éducation des enfants.

Mon mari sait que si je travaille, je vais assumer mon rôle de mère et d'épouse, par contre je travaillerai à mi temps. Il ne me demandera rien c'est lui l'homme, il me laisse toujours sa carte quand il sort lhamdoulillah et il ne veut pas se rabaisser à toucher à mon argent.

Il suffit de bien discuter de ceci avant de s'engager je sais bien que tous les hommes ne pensent pas pareil.

Inutile de préciser qu'en cas de besoin, je serai là pour épauler mon mari. Il ne s'agit pas ici d'être égoïste mais de laisser à chacun son rôle.
15 février 2013 23:04
salam moh de nice


les propos du cheikh seraient peut etre valable dans les

pays musulmans (et encore c'est pas sur), mais en occident c'est pas valable , si la

femme travaille ce n'est pas a l'homme de payer ses impots , vu

que les 2 revenus sont confondus , les taxes de toutes sortes augmentent

de plus on est plus au moyen age , les choses ont beaucoup changées

un couple dont seul l'homme finance tout est voué a l'echec

celles que ça arrange de faire l'autruche , en paieront malheureusement

le prix , ainsi que leurs entourage proche
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
Facebook