Menu

Breve

Sahara : Après la dissolution de la CODESA, Aminatou Haidar lance sa propre association

Publié
Aminatou Haidar / DR
Temps de lecture: 1'

Comme annoncé précédemment, Aminatou Haidar a désormais sa propre enseigne associative. En plein pandémie de Covid-19, et sans l’intervention des autorités locales, elle a réuni ses fidèles, ce dimanche 20 septembre dans une maison à Laayoune, pour lancer «L’Instance sahraouie contre l’occupation marocaine». Le «congrès fondateur» a été dédié à la mémoire de Mohamed Abdelaziz, l’ancien chef du Polisario décédé en 2016.

De son vivant, celui-ci traitait Aminatou avec égards et mettait des ressources financières conséquentes à sa disposition. Son successeur, Brahim Ghali a par contre marginalisé la militante pro-Polisario.

Les participants à la réunion ont désigné une assemblée composée de 32 personnes, un bureau exécutif de 6 membres et la présidence de l’association est revenu naturellement à Aminatou Haidar.  

Pour rappel, le 2 septembre dernier, Mme Haidar a annoncé la dissolution du Collectif des défenseurs sahraouis des droits de l’Homme (CODESA). Presque trois semaines plus tard, elle vient de montrer à ses détracteurs aussi bien à Laayoune que dans les camps de Tindouf, qu’elle peut voler de ses propres ailes.

En baptisant son association «L’Instance sahraouie contre l’occupation marocaine», Aminatou Haidar entend se démarquer des autres ONG proches du Polisario, qui s’activent dans le domaine des droits de l’Homme, pour s’attaquer ouvertement à la présence marocaine au Sahara occidental.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/