Menu

Breve

Coronavirus : Des chercheurs à Hong Kong documentent le premier cas de réinfection virale

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

Un patient a été diagnostiqué avec une deuxième infection au coronavirus (Covid-19) plus de quatre mois après sa première contamination, ont déclaré des scientifiques de Hong Kong, cités par le New York Times.

«Jeune et en bonne santé», le patient a de nouveau contracté le virus, 4 mois et demi après le premier épisode, ont précisé les chercheurs de l'Université de Hong Kong dans un communiqué.

Le rapport est préoccupant car il suggère que l'immunité au coronavirus peut ne durer que quelques mois chez certaines personnes, ce qui a des implications pour les vaccins en cours de développement pour le virus.

L'homme de 33 ans, qui n'avait que des symptômes bénins la première fois, est asymptomatique. La réinfection a été découverte à son retour d'un voyage en Espagne, ont déclaré les chercheurs, et le virus qu'ils ont séquencé correspondait étroitement à la souche circulant en Europe en juillet et août.

«Nos résultats prouvent que sa deuxième infection est causée par un nouveau virus qu'il a contracté récemment plutôt que par une excrétion virale prolongée», a déclaré le Dr Kelvin Kai-Wang To, microbiologiste clinique à l'Université de Hong Kong.

Étant donné qu'il y a des millions de cas dans le monde, il n'est pas surprenant que quelques personnes, voire quelques dizaines, soient réinfectées par le virus après seulement quelques mois, ont ajouté les experts.

Les médecins ont signalé plusieurs cas de réinfection présumée aux États-Unis et ailleurs, mais aucun de ces cas n'a été confirmé par des tests rigoureux. Et de préciser que les personnes guéries sont connues pour répandre des fragments viraux pendant des semaines, ce qui peut amener les tests à montrer un résultat positif en l'absence de virus vivant.

Les chercheurs de Hong Kong ont cependant séquencé le virus à partir des deux cycles d'infection et ont trouvé des différences significatives entre les deux souches, suggérant que le patient avait été infecté une deuxième fois.

Les experts espéraient que le nouveau coronavirus ait des ressemblances avec SRAS et MERS, qui semblaient produire une immunité plus durable de quelques années.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/